• 2020 Un été en cathédrales

    Page en construction

    Les sites archéologiques qui ont été longtemps fréquentés, comme les vestiges qui s’y trouvent, ne sont pas à admirer pour leur seule valeur esthétique. Ils en sont parfois dénués et se présentent aussi en champ de ruines anciennes. Ils sont des témoins laissés par nos ancêtres. Leur splendeur architecturale comme leurs pierres éparses doivent nous provoquer : qui venait ici et pourquoi ? Que venait-on honorer ? Qui venait-on écouter, entassés sur les gradins d’Éphèse ou d’Épidaure, ou debout sur le Forum romain ? ...

    Boulevard Voltaire

    Merci pour ce parcours de ressourcement au travers de l'art sacré. Ce voyage virtuel à été une halte de valeur dans une période bien agitée.

    Un internaute

    Cathédrale d’Évry, une double vocation

    Cathédrale d’Évry

    La cathédrale d’Évry (Croire) [archive sans vidéos]

    Pour donner un cœur et une identité à une ville nouvelle de la banlieue parisienne, les pouvoirs publics et les autorités catholiques décident de construire une cathédrale. Le chantier démarre en 1991, à une période où l’Église s’interroge sur sa visibilité.

    Visiter la cathédrale en vidéo

    [https://youtu.be/UE8GX33_6wM] 13/07/2019

    "Belle construction mais hélas cette présentation de l‘église est faite à la gloire de l‘architecte [le Suisse Mario Botta] et non à la dimension sacrée de l‘intérieur beaucoup trop succincte. Et je serais incapable de prier dans ce bâtiment. Cet endroit me fait penser aux lieux de "prédication" des ces soi-disant pasteurs américains. Sans les bancs ce pourrait être une mosquée. Ce n'est pas une cathédrale mais un très beau bâtiment.
    La vidéo de la visite, vraisemblablement créée volontairement comme ça, est raide et méditative, la musique est aussi stérile et neutre que possible. Dommage. Elle aurait gagné en persuasion avec la chaleur d'une voix humaine et d'un visage humain. Car l‘insistance sur l‘œuvre extérieure ne dévoile rien de l‘impression que laisse une visite dans ce lieu saint. L‘architecte est agnostique ? Cela se sent dans cette présentation... En fait, on en a ajouté à la froideur des villes nouvelles." (des internautes)

    Écouter Gloria, par Thomas Ospital, extrait de Messe de la Résurrection pour le jubilé du diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes, interprétée par l’ensemble vocal Hilarium, ADF Musique. [https://www.youtube.com/watch?v=apk77sRIs2o] YouTube 03/07/2020

    Notre-Dame de Bayeux, la conquérante

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Bayeux-conquerante-2020-06-23-1701101358]

    Depuis la bataille de Hastings en 1066 jusqu’aux commémorations du Débarquement en présence de la reine d’Angleterre en 1989, la cathédrale de Bayeux est un lieu symbolique de l’histoire de la Normandie, de la France et de l’Angleterre. C’est à partir de 1160 que l’actuelle cathédrale, gothique, est édifiée.

    Une crypte chargée d’histoire

    Dernier vestige de l’époque de Guillaume le Conquérant, la crypte est un bijou d’art roman muré lors de la construction du chœur gothique et redécouvert au début du XVe siècle. C’est en ces lieux qu’Harold Godwinson aurait prêté serment, s’engageant à laisser Guillaume monter sur le trône d’Angleterre à la mort du roi. Promesse non tenue qui conduisit Guillaume de Normandie à envahir l’Angleterre et à accéder au trône après avoir remporté la bataille de Hastings.

    Vidéo [https://www.youtube.com/watch?v=eP_PeLIYJp8] YouTube 28/03/2020

    Une grande cathédrale de Normandie, complète et gracieuse. Crypte et tours du XIe siècle, Chœur du début XIIIe siècle.

    La tapisserie de Bayeux

    La tapisserie de Bayeux, longue de 70 mètres, raconte la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, duc de Normandie. Elle a été offerte à la cathédrale de Bayeux par Odon de Conteville, demi-frère de Guillaume le Conquérant, qui participa à la conquête de l'Angleterre. La tapisserie légitime la conquête de l’Angleterre aux yeux du peuple et lui confère un caractère sacré. Jusqu’à la Révolution française, elle était abritée dans un coffre dans la salle aux trésors de la cathédrale, d’où elle était sortie pour être exposée dans la nef tous les mois de juillet. Aujourd’hui, elle est présentée dans un musée de la ville.

    [https://www.youtube.com/watch?v=qhHXxSerGro] YouTube 22/09/2014

    "un enseignement très bien fait sur la célèbre tapisserie" (Simone)

    Écouter Gaude Maria Virgo, extrait de O felices lacrimae, par l’ensemble De Caelis, Studio SM. [https://www.youtube.com/watch?v=OtUpnSKPHmc] YouTube 03/07/2020

    Notre-Dame de Chartres  : Marie au-dessus de tout

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Chartres-Marie-dessus-tout-2020-06-23-1701101371]

    Édifiée entre 1194 et 1230, en un temps record, l’actuelle cathédrale de Chartres est une véritable ode à la Vierge. Elle faisait au Moyen Âge l’objet d’un pèlerinage très fréquenté, relancé au XXe siècle par le poète Charles Péguy.

    Un site sacré ancien

    L’histoire est jolie, même si elle a été forgée au XIVe siècle par les chanoines de la cathédrale. Elle ne ment peut-être pas tout à fait cependant, car il est possible que le caractère sacré du site remonte à l’Antiquité. On a retrouvé au début du XXe siècle sous la crypte un puits datant de l’époque gallo-romaine, réputé miraculeux. L’évêque Fulbert y aurait été guéri du mal des ardents au XIe siècle.

    La cathédrale gothique qui s’élève aujourd’hui depuis le début du XIIIe siècle est la sixième d’une série d’églises et de cathédrales détruites les unes après les autres par les guerres, la foudre et les incendies depuis le début du VIe siècle. Mais contrairement à celles qui l’ont précédée, l’actuelle Notre-Dame de Chartres a connu une longévité presque miraculeuse. Même si elle a perdu, comme celle de Paris récemment, sa charpente de bois en 1836 au cours d’un incendie mémorable, elle a conservé 80 % de ses sculptures et 60 % de ses vitraux d’origine, qui ont survécu à la Révolution française et à deux guerres mondiales.

    Voir

    15 août 2018 : et si c’était le dernier ?

    Chapelet

    Les Mères

    Mai de Marie

    Notre-Dame de Créteil, première cathédrale du XXIe siècle

    https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Creteil-premiere-cathedrale-XXIe-siecle-2020-06-23-1701101370

    Notre-Dame de la Treille, à l’ère industrielle

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Treille-2020-06-23-1701101362]

    Notre-Dame de la Treille, à Lille, est née dans la seconde moitié du XIXe siècle de la volonté de la bourgeoisie catholique issue de l’industrialisation. Elle souhaitait ériger une église pour abriter la statue de Notre-Dame de la Treille. En 1854, une première pierre symbolique est posée et un concours international d’architecture lancé.

    Saint-Denis de la Réunion, la métissée

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Denis-Reunion-metissee-2020-06-23-1701101375]

    "J’ai apprécié sa sobriété extérieure de cette cathédrale, relevée par sa peinture blanche. L’intérieur et ses fresques invitent à une bonne méditation, associé à son lieu géographique qui est une île dont j’affectionne le paysage, malgré son passé esclavagiste." (internaute Placide Kameni)

    Notre-Dame de Laon, phare dressé en plaine picarde

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Laon-phare-dresse-plaine-picarde-2020-06-16-1701100084]

    Notre-Dame de Paris, tout un symbole

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Paris-tout-symbole-2020-06-23-1701101347]

    Voir

    2019, 15 avril Notre-Dame :'-(

    2019, 15 avril Notre-Dame (suite)

    2020, avril Désacraliser Notre-Dame :-(

    Notre-Dame de Reims, un condensé de l’histoire de France

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/N-D-Reims-condense-lhistoire-France-2020-06-23-1701101363]

    "... pour sauver nos cathédrales tout a été fait malgré l'état désastreux de ces chefs-d’œuvre, en l'honneur de Dieu. Grâces soient rendues aux artisans praticiens et financiers qui nous ont rendu ces merveilles, en l'honneur de Marie et des Saints. Après la lecture de votre article et du film magnifique, plusieurs sentiments m’envahissent : admiration et fierté de ces merveilles et immense tristesse d’un tel gâchis. Et quand je pense que la cathédrale de Nantes a été brûlée par un criminel, cela me rend très triste. L’espérance demeure malgré tout..." (des internautes)

    Notre-Dame de Rouen, la majestueuse

    Croire (pdf)

    Les travaux de la cathédrale gothique Notre-Dame de l’Assomption de Rouen ont débuté en 1145. Aujourd’hui, c’est la seule cathédrale de France à bénéficier d’un palais archi-épiscopal attenant encore occupé par un archevêque.

    Note de Croire : "[pour cet article il n'y a] deux vidéos. Le choix de l'angle d'un article revient à l'auteur et son but est de vous donner envie d'aller de la visiter en vrai et de choisir des lectures complémentaires. Nous ne faisons pas un cours."

    La cathédrale abrite dans le déambulatoire les sépultures d’anciens ducs de Normandie, comme celle de Rollon, le fondateur du duché et celle de Richard Cœur de Lion, qui a fait déposer son cœur dans la crypte après sa mort.

    [https://www.youtube.com/watch?v=KV1b1xgHaTQ] YouTube 05/03/2012

    Immortalisée par Claude Monet

    Entre les années 1892 et 1893, Claude Monet peint une série de toiles représentant la cathédrale. Les premiers tableaux sont peints en février 1892 et la représentent vue de la cour d’Albane, située sur son flanc nord. Ces toiles sont les seules réalisées en plein air. Les autres sont peintes à partir du premier étage d’une maison située en face de la cathédrale. Claude Monet à Rouen peint jusqu’à 14 versions à la fois, en passant d’un tableau à l’autre selon les variations de la lumière en fonction des horaires de la journée.

    [https://www.youtube.com/watch?v=kh1kK6ZxW_o] YouTube 25/06/2020

    "Pouvant que me réjouir que la Cathédrale est indissociable de l’œuvre de Claude Monet remplie de mystère laissant à chacun une interprétation et droit de rêver. Par ailleurs, j'apprécie le rappel d'expressions populaires comme "La Rigaud" et la cloche comprenant mieux la France chrétienne [...]" (JJ Guerrier 24/07/2020)

    Écouter Ave Verum de Simone Plé, interprété par le Madrigal de Paris, extrait de Tu es Petrus, Studio SM.

    Notre-Dame de Senlis, la royale

    Croire (pdf)

    Consacrée le 16 juin 1191 et célèbre pour sa flèche et son portail de la Vierge, sur lequel figure la première représentation du Triomphe de la Vierge, la cathédrale Notre-Dame (XIIe-XVIe siècles) est marquée par quatre siècles d’évolution de l’art gothique, du primitif au rayonnant. Elle compte parmi les plus belles cathédrales de France.

    Les étapes de la construction

    La construction de Notre-Dame de Senlis remonte à 1153 et elle est consacrée trente-sept ans plus tard en 1191 par Guillaume aux Blanches Mains, archevêque de Reims. Entre ces deux dates, le chœur est achevé en 1167, suivi des deux premiers niveaux de la façade occidentale trois ans plus tard. La nef est raccordée au chœur en 1175, puis voûtée en 1180. Entre 1230 et 1240, le transept et ses collatéraux sont ajoutés. L’innovation de la cathédrale de Senlis vient de sa flèche qui culmine à 78 mètres de hauteur et fait partie des plus élevées du pays.

    En juin 1504, la cathédrale est frappée par la foudre. Toute la charpente est détruite, il faut reconstruire la nef au deux tiers et reprendre presque entièrement les transepts. Seule une travée de la nef subsiste de nos jours dans son état d’origine, En 1530, la reconstruction élève la nef de 5,50 mètres supplémentaires. Les murs sont percés de deux grandes roses flamboyantes, les baies sont reprises, ainsi que les toitures et les balustrades tandis qu’on dote les voûtes de clés pendantes. Ces travaux se terminent vers 1560.

    En 1793, comme beaucoup d’autres bâtiments religieux, la cathédrale de Senlis est victime de destructions en particulier celle du portail central. Le portail est restauré entre 1845 et 1846. La flèche est restaurée à trois reprises en 1834-1835, en 1932-1934 et en 1989-1993.

    [https://www.youtube.com/watch?v=0toaUDFCOY8] YouTube 05/03/2012

    La flèche

    La flèche de la cathédrale est construite vers 1230 sur la tour sud datant du siècle précédent. Elle se compose d’un octogone de 15 mètres de haut, surmonté d’une pyramide de 26 mètres.

    Admirée pour son architecture imposante et richement ornée, la tour sud de la cathédrale de Senlis constitue l’une des rares flèches monumentales du XIIIe siècle parvenue jusqu’à nous. L'ensemble se présente comme une grande flèche avec quatre petites flèches accolées dans les angles, et chacun de ces petits clochers des angles a lui aussi la forme d'une flèche principale avec quatre flèches encore plus petites accolées dans les angles.

    Visible de loin grâce à sa flèche, la cathédrale de Senlis a inspiré des écrivains et particulièrement Gérard de Nerval qui la décrit ainsi dans Sylvie en 1853 : « Un rayon de soleil est venu découper nettement la merveilleuse architecture de la cathédrale. » Amoureux de la région, Gérard de Nerval écrit dans la Bohême galante en 1855 : « Je quitte à regret Senlis (...). Je me plaisais tant dans cette ville, où la Renaissance, le Moyen Âge et l'époque romaine se retrouvent çà et là, au détour d'une rue, dans une écurie, dans une cave. »

    Écouter Vierge Marie, douce et piteuse, extrait de Rosarius, chansons religieuses en langue d’Oïl (XIIIe-XIVe siècles), par l'ensemble Diabolus in Musica, Studio SM
    [https://www.youtube.com/watch?v=4BndjCNdoZk] YouTube 13/04/2018

    Notre-Dame de Strasbourg, mère de l’Europe

    "Le rose gréseux de Strasbourg. Elles ont des couleurs et une âme, les cathédrales des pays !" (Philippe)

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Notre-Dame-Strasbourg-mere-lEurope-2020-06-23-1701101379]

    Été 2020 Notre-Dame-de-Strasbourg-mere-de-l-Europe (Croire).pdf

    Notre-Dame du Puy-en-Velay, le sein maternel

    Croire (pdf)

    Point de départ de la route la plus ancienne vers Saint-Jacques de Compostelle, cette cathédrale romane, érigée à partir du Xe siècle, abrite une vierge noire vénérée comme une mère depuis des siècles.

    Note de Croire : "Avant la cathédrale visible actuellement, une première cathédrale préexistait. Elle avait été achevée en 430. En 950, le premier évêque du Velay, Godescalc, construit une nouvelle cathédrale, et c'est celle que nous décrivons dans cet article. Bel été avec les cathédrales."

    Une vierge noire particulièrement vénérée

    À l’intérieur, détaché du chœur liturgique, au fond de l’abside, se trouve le chœur marial où les pèlerins viennent prier la vierge noire. L’origine de cette statue, sa couleur qui évoque la femme du Cantique des Cantiques — « Je suis noire mais belle » —, sont entourées de mystère. A-t-elle été rapportée d’une croisade par saint Louis, fervent pèlerin du Puy-en-Velay ? A-t-elle été recouverte de peinture au XVIIIe siècle ? Une chose est sûre : la statue initiale a été brûlée sur la place du Martouret le 8 juin 1794 par les révolutionnaires. Faite de bois de cèdre, de facture « éthiopienne », elle ressemblait à une vierge romane auvergnate en majesté, assise et portant l’enfant Jésus sur ses genoux. La statue actuelle provient du monastère de la Visitation. Placée dans la cathédrale à la demande des fidèles en 1844, elle a été couronnée sur la place du Breuil le 8 juin 1856, soixante-deux ans après les outrages de la Révolution. Vêtue d’un manteau laissant apparaître la tête de l’enfant Jésus, elle dispose d’une importante garde-robe — vingt-cinq manteaux — qui varie en fonction du temps liturgique et des fêtes de l’année ! Elle est particulièrement vénérée à l’occasion de la fête de l’Assomption le 15 août. Des milliers de personnes l’accompagnent alors en procession dans les rues de la ville.

    Notre-Dame du Puy-en-Velay

    Agnès de Langeac, la protectrice des jeunes mères

    Née le 17 novembre 1602 au Puy-en-Velay, Agnès de Langeac est baptisée le lendemain au baptistère Saint-Jean, près de la cathédrale. Profondément chrétien, son père, Pierre Galand, est coutelier, sa mère, dentellière. Agnès est la troisième de leurs sept enfants. Vers sept ans, tandis qu’elle monte à la cathédrale, la fillette pense à un homme supplicié dont la vue l’a bouleversée. Elle a prié pour lui toute la nuit. Au cours de la messe, elle entend au fond de son cœur une parole qui l’invite à se donner tout entière à la Vierge Marie qui la protégera. À huit ans, Agnès fait sa première communion, ce qui est exceptionnel à cette époque. Elle veut aimer davantage le Seigneur. « Passe de longs moments en silence dans ta chambre et pense à Jésus », lui conseille son premier confesseur. La jeune fille s’y emploie avec ferveur : « Allons mon âme, il faut se tenir un petit quart d’heure devant Dieu et être bien attentive à lui », se dit-elle. Et chemin faisant le quart d’heure s’allonge en demi heure, puis en heure… Au Puy-en-Velay, la maison familiale est proche de l’église du couvent dominicain. Agnès y participe souvent aux offices et y rencontre un frère qui devient son père spirituel. En avril 1621, elle est ainsi admise dans le Tiers Ordre dominicain, puis en 1623, à 21 ans, elle quitte Le Puy pour mener une vie contemplative à Langeac et participer à la fondation du monastère Sainte-Catherine-de-Sienne dont elle devient prieure dès 1627. Par sa prière et ses conseils, elle va guider Jean-Jacques Olier vers la fondation des premiers séminaires de Saint-Sulpice. Elle meurt le 19 octobre 1634, laissant à ses moniales la vocation de prier pour les prêtres et la vie en ses débuts. Attentive aux plus pauvres, Agnès aimait en effet entourer les jeunes mamans au moment de la naissance de leur enfant. C’est pourquoi elle est souvent invoquée par les femmes ayant une grossesse difficile ou les couples en désir d’enfant. Elle a été béatifiée à Rome en 1994 grâce à une naissance miraculeuse obtenue par son intercession en 1952 à Langeac.

    Écouter Magnificat par la Maîtrise de la cathédrale du Puy-en-Velay, direction Emmanuel Magat, extrait de Petits chanteurs, vol. 2, Bayard Musique.
    [https://www.youtube.com/watch?v=DgwqsaQjPzg] YouTube 15/02/2016

    Voir Foi et prières

    Pour aller plus loin : La cathédrale Notre-Dame du Puy-en-Velay, par Emmanuel Gobilliard et Luc Olivier, Éditions du Signe, 2010.

    Saint-Corentin de Quimper

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Corentin-Quimper-2020-06-23-1701101349]

    Saint-Étienne de Bourges, une des plus belles cathédrales de France

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Etienne-Bourges-2020-06-23-1701101372]

    "Une cathédrale aussi belle de jour comme de nuit, des vitraux catéchèse, pour l'époque une richesse !" (internaute moimeme)

    "Si la cathédrale de Bourges est le chef-d'œuvre gothique absolu en matière de luminosité, c'est dû, en grande partie, à ses vitraux, dont la qualité ( tant artistique que spirituelle) est exceptionnelle : cela aurait mérité d'être montré et commenté de façon plus précise" (internaute Philippe)

    Construite au XIIe siècle, voici un vaisseau majestueux, l’un des premiers de l’architecture gothique.

    Saint-Étienne de Metz, la lanterne du Bon Dieu

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Etienne-Metz-lanterne-Bon-Dieu-2020-06-23-1701101377]

    "Le jaune d'or de Metz. Elles ont des couleurs et une âme, les cathédrales des pays !" (Philippe)

    "Aucune référence aux vitraux de Chagall. Dommage. Si vous passez par la Lorraine, n’hésitez pas à aller les contempler." (Laurence)

    Saint-Étienne de Toulouse, l’inachevée

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Etienne-Toulouse-linachevee-2020-06-23-1701101378]

     

    Saint-Jean-Baptiste de Lyon, primatiale des Gaules

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Jean-Baptiste-Lyon-primatiale-Gaules-2020-06-23-1701101356]

    Lugdunum est le foyer des premières communautés chrétiennes de Gaule. En 1078, en mémoire des martyres de Gaule, neuf cents ans plus tôt, l’archevêque de Lyon reçoit le titre de Primat des Gaules. Pour marquer dignement ce privilège, des travaux de transformation de la première cathédrale sont entrepris 100 ans plus tard, en 1175.

    Les vitraux de la cathédrale

    [https://www.youtube.com/watch?v=BDLyBUV9LWs] YouTube 28/04/2020

    L ’édifice mesure 80 mètres de long, 26 mètres de large et 32,5 mètres de haut. Il comprend trois nefs et huit chapelles latérales. La façade de style gothique est surmontée d’un imposant pignon triangulaire et ornée d’une rosace datant du XIVe siècle. Les travaux sont achevés lorsque, en 1245, le pape Innocent IV, entouré de 144 évêques, consacre le maître-autel, et tient le concile au cours duquel est excommunié l’empereur Frédéric II. En 1274, Grégoire X préside le grand concile de Lyon, réunissant 500 évêques, 70 abbés et mille prélats, qui proclame la réunion des Églises latine et grecque. Depuis le Moyen Âge et jusqu’au concile Vatican II, un rituel propre au diocèse, le rite liturgique lyonnais, était observé à la primatiale. L’organisation de l’espace liturgique en témoigne encore avec certains aménagements, comme la cathèdre de l’archevêque de Lyon, qui se tient au fond de l’abside. Ce siège en pierre est entouré de gradins réservés à l’ensemble des prêtres du diocèse. Le rite lyonnais n’est plus en vigueur. Il n’en subsiste que des traces, comme l’utilisation d’ornements liturgiques de couleur grise utilisés pendant le carême.

    En plus de ses deux orgues, la primatiale abrite une horloge astronomique dont trois anges, des automates, actionnent des petits marteaux qui frappent des cloches jouant l’hymne de saint Jean Baptiste. Cette pièce musicale a donné les noms des notes de musique de la gamme (ci-dessous)

    Écouter une prière Hymne à saint Jean Baptiste, datant du VIIIe siècle et dont l’air est joué par les mécanismes de l’horloge astronomique de la primatiale.
    [https://www.youtube.com/watch?v=B0D2Rly51Cs] YouTube 11/01/2020

    UT queant laxis REsonáre fibris MIra gestórum FAmuli tuórum, SOLve pollúti LAbii reátum Sancte Ioánnes.
    Pour que tes serviteurs puissent chanter à pleine voix les merveilles de ta vie, efface le péché qui souille leurs lèvres, Saint Jean !

    Núntius celso véniens Olympo Te patri magnum fore nascitúrum, Nomen, et vitæ sériem geréndæ Ordine promit.
    Un messager venu du haut du ciel dévoile à ton père ta naissance, ta grandeur future, ton nom, et tout le déroulement de ta vie.

    Ille, promíssi dubius supérni, Pérdidit promptæ módulos loquélæ : Sed reformásti génitus perémptæ Organa vocis.
    Mais lui, doutant des promesses célestes, perdit le libre usage de sa langue ; par ta naissance, tu lui rendis la voix qu’il avait perdue.

    Ventris obstrúso pósitus cubíli, Sénseras Regem thálamo manéntem : Hinc parens nati méritis utérque Abdita pandit.
    Enfermé dans le sein de ta mère, tu avais reconnu la présence du Roi dans sa chambre nuptiale ; aussi tes parents ont-ils tous deux, par les mérites de leur fils, révélé des mystères cachés.

    Láudibus cives célébrent supérni Te Deus simplex, paritérque trine : Súpplices et nos véniam precámur : Parce redémptis.
    Les habitants du Ciel te célèbrent par leurs louanges, toi Dieu un et trine à la fois. Nous aussi nous venons prier et te supplions d’avoir pitié de ceux que tu as rachetés. 

    Voir D'où vient le nom des notes ?

    Saint-Joseph de Nouméa, l’espérance des bagnards

    https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Joseph-Noumea-lesperance-bagnards-2020-06-23-1701101373

    Saint-Louis des Invalides pour les armées de la République

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Louis-Invalides-armees-Republique-2020-06-23-1701101367]

    Saint-Pierre de Beauvais, la géante

    https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Pierre-Beauvais-geante-2020-06-23-1701101345

    Saint-Trophime d’Arles, un joyau provençal

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Saint-Trophime-dArles-joyau-provencal-2020-06-26-1701101954]

    Sainte-Cécile d’Albi, la cathédrale rouge

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Sainte-Cecile-dAlbi-2020-06-23-1701101357]

    Sainte-Marie de Bayonne, une franco-anglaise en pays basque

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Sainte-Marie-Bayonne-franco-anglaise-pays-basque-2020-06-23-1701101365]

    Sainte-Marie d’Oloron, le fleuron du Béarn

    Croire (pdf)

    Commencée en 1102, c’est le fleuron de cette petite ville béarnaise, riche de deux mille ans d’histoire et capitale du béret basque !

    La merveilleuse statuaire de Sainte-Marie

    Découvrez les merveilles de la cathédrale Sainte-Marie d’Oloron. Photos de Michel Boisset (https://sites.google.com/site/artromanfrance). Musique : «Virgine bella, che di sol vestita», extrait de Les Anges musiciens, par l'ensemble Obsidienne (Bayard Musique).

    [https://www.youtube.com/watch?v=1sveSNkBK7g] YouTube 06/06/2020

    La légende de saint Grat, évêque d’Oloron du VIe siècle et patron de la ville

    Grat d'Oloron est né au Ve siècle à Lichos, près d’Oloron. Son nom de baptême, Gratus, signifie en latin « agréable, charmant » et aussi « reconnaissant ».

    Sa jeunesse a été marquée par les persécutions des catholiques par le roi wisigoth Euric (466-485), dont le successeur, Alaric II (485-507), fut tolérant envers les catholiques, permettant la création du diocèse d'Oloron. Gratus en est le premier évêque. Il participe à la tenue du concile d'Agde en 506, qui réunit 34 évêques catholiques du royaume wisigothique, sous la présidence de saint Césaire, évêque d'Arles. En 507, les Wisigoths sont battus par Clovis à Poitiers. Mais à la mort de Clovis en 511, les Wisigoths sont encore très présents au sud de la Garonne (Aquitaine). C'est pendant cette période que saint Grat serait mort à Jaca, d'où son corps aurait été amené à Oloron pour y reposer définitivement. Il est le patron de la ville.

    Pour en savoir plus sur Saint Grat : cliquez ici

    Sainte-Marie-Majeure, symbole de Marseille

    [https://croire.la-croix.com/Definitions/Sanctuaires/Sainte-Marie-Majeure-symbole-Marseille-2020-06-23-1701101354]

    "Superbe commentaire et historique intéressant sur cette cathédrale néo-byzantine... superbes prises de vue, fond musical qui élève l'âme vers ces voûtes célestes magnifiques !" (des internautes)

     

    À l’heure où s’entrouvrent de nouveau les portes de nos églises et où s’étendent les limites de nos déplacements, partez à la redécouverte du "petit patrimoine de proximité" qui s’étale généreusement le long de tous les chemins de France. Qui d’entre nous n’a pas, tout proche de chez soi et jusqu’à 100 km autour, une église, une abbaye, un moulin, un village, un lavoir, un manoir, une façade, un nom de rue, un calvaire, un vallon ? Ce patrimoine-là nous réclame et nous oblige, et d’abord nous qui vivons dans son voisinage.

    Boulevard Voltaire - Voir 2019, 15 avril Notre-Dame

     

    --------------------

    Voir

    Documentation

    Dont

    Voir aussi

    Liens externes sur "les communs"

    [...] Le jargon bobo-gauchiste qui tente d'imposer des formes du style "les travailleur-se-s" ou, exemple récent, les 'député-e-s insoumis-e-s', ce qui constitue tout à la fois un viol de la langue et une privatisation sauvage d'un bien commun. [...] La langue que nous parlons est, quasiment, le dernier bien commun qui n'ait pas encore été privatisé. Il est donc pour le moins paradoxal qu'une minorité d'activistes, qui, par ailleurs, se réclament de la défense des 'Communs' contre les privatisations (processus enclenché, rappelons-le, dans l'Angleterre du XVIIIe siècle par les 'enclosures'), s'arroge le droit souverain de modifier le langage commun pour l'adapter à leur vision idéologique. Dommage qu'il n'y ait pas de journalistes pour leur poser la question sous cet angle-là !

    Commentaire de Wacane, juillet 2017

    • L’histoire méconnue des communs (Mouvement Colibris - thème "communs")
    • Notre humanité face à la tragédie des communs (Forbes)
    • Thème approchant : droit de passage et droit d’usage (Système D) "Le droit de passage revêt le caractère d’une servitude quand il est, pour le propriétaire du bien sur lequel il s’exerce, une contrainte attachée au terrain, qui ne disparaît pas en cas de vente. Ce droit se transmet aux propriétaires successifs. Il peut prendre la forme d’un simple droit d’usage quand il est accordé par un propriétaire, sans obligation imposée par la loi et de façon temporaire. L’existence de servitudes sur un terrain est en principe précisée dans l’acte de propriété que remet le notaire à la suite de la signature de la vente."
    • Thème approchant Mur mitoyen : quels sont vos droits ? (Déco) "D'après la loi, un mur est dit mitoyen lorsqu'il sépare un bâtiment, une cour d'un jardin ou des champs. En cas de doute sur la mitoyenneté d'un mur, vous pouvez trouver l'information sur le titre de propriété. Les droits concernant les murs mitoyens sont différents de ceux régissant les murs privatifs..."
    • Thème approchant Voisinage : ce bruit est-il normal ou anormal ? (Notre-temps) "Pouvoir faire du bruit jusqu’à 22h est un mythe qui a la vie dure. L’auteur de nuisances sonores, de jour comme de nuit, encourt en justice une amende de 450€. Il peut aussi être verbalisé par la police ou les gendarmes. Ceux-ci peuvent alors lui infliger une amende forfaitaire de 68€ (180€ s’il ne règle pas dans les 45jours). Fausse aussi l’idée qu’il est possible d’organiser une soirée bruyante par mois sur autorisation du commissariat."

     

     

     

    Haut de page