• Héros et récits

    Comment les héros se racontent et sont racontés

    ____________________

    Notes

    Liens de Wikipédia des notes du texte 'jpg' ci-dessus

    1. Héros (féminin : héroïne) : http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9ros
      Pour "fantasy" voir aussi Gigeoju : Halloween... pour se faire peur !
    2. Mythologie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie
    3. Chanson de geste : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chanson_de_geste
    4. Hagiographes. L'hagiographie est l'écriture de la vie et / ou de l'œuvre des saints. Pour un texte particulier, on ne parle que rarement d'une "hagiographie" mais plutôt d'un texte hagiographique ou tout simplement d'une vie de saint : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hagiographie
    5. Légende : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gende
    6. Métaphysique. Branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taphysique
    7. Homère : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A8re
    8. Achille : http://fr.wikipedia.org/wiki/Achille
    9. Guerre de Troie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Troie
    10. Légendes arthuriennes : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gendes_arthuriennes

     

    ____________________

    Notes

    Compléments pour le texte 'jpg' ci-dessus

     

    Fable, morale, maxime, théorème

    Une fable est un court récit en vers ou occasionnellement en prose qui vise à donner de façon plaisante une leçon de vie. Elle se caractérise souvent par la mise en scène d'animaux qui parlent mais peut également mettre en scène d’autres entités ou des êtres humains.
    Une morale est généralement exprimée à la fin ou au début de la fable quand elle n’est pas implicite, le lecteur devant la dégager lui-même (Wikipédia)

    Une maxime est un principe de conduite. C'est à partir du XVIe siècle que les maximes prennent le sens de précepte, de règle morale ou de jugement général. Elles tendent ensuite à prendre le sens de vérité générale. En littérature, la maxime est un genre qui se caractérise par sa visée moraliste, par laquelle l'auteur jette un regard critique sur le monde, sans prétendre pouvoir le changer ; cette forme littéraire privilégie la concision et exploite une esthétique du fragment et de la discontinuité (œuvres de Bossuet, La Rochefoucauld ou Vauvenargues) ; on parle d'apophtegme lorsqu'il s'agit d'une parole mémorable ayant valeur de maxime comme ceux des Pères du désert. Le terme s'est si bien diffusé que les éditeurs contemporains l'emploient pour rebaptiser des choix de textes, ou des œuvres antérieures constituées de courtes réflexions morales, comme les œuvres d'Épicure, Confucius ou Baltasar Gracián (Wikipédia)

    Voir aussi Les Pères du désert (IIIe-IVe s.)

    Un théorème est une proposition qui peut être mathématiquement démontrée, c'est-à-dire une assertion qui peut être établie comme vraie au travers d'un raisonnement logique construit à partir d'axiomes (vérités indémontrables qui doivent être admises. Pour certains philosophes grecs de l'Antiquité, un axiome était une affirmation qu'ils considéraient comme évidente et qui n'avait nul besoin de preuve). Un théorème est à distinguer d'une théorie, qui est l’ensemble d'explications, notions ou idées sur un sujet précis, pouvant inclure des lois et des hypothèses, induites par l'accumulation de faits trouvés par l'observation ou l'expérience. Une fois le théorème démontré, il est considéré comme vrai quelle que soit la valeur de vérité de sa prémisse (hypothèse de base) car il se présente sous la forme d'une implication : si A est vraie alors B est nécessairement vraie. Il peut alors être utilisé pour démontrer d'autres propositions. Démontrer le théorème consiste à démontrer l'impossibilité d'avoir à la fois A vrai et B faux. Un théorème a généralement des hypothèses de base (conditions qui peuvent être énumérées dans le théorème ou décrites d'avance) et une conclusion (affirmation mathématique qui est vraie sous les conditions de base). Autre définition possible d'un théorème : « un énoncé dont on peut démontrer l’exactitude » (Wikipédia)

    Voir Kit-Respiration

     

    Mythe, récit initiatique...

    Un mythe est un récit qui se veut explicatif et surtout fondateur d'une pratique sociale. Il est porté à l'origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du monde et de la société qui a forgé ou qui véhicule ces mythes (création du monde, phénomènes naturels, statut de l'être humain et ses rapports avec le divin, la nature, les autres individus..., la genèse d'une société humaine et ses relations avec les autres sociétés...). Le terme mythe est souvent employé pour désigner une croyance manifestement erronée au premier abord, mais qui peut se rapporter à des éléments concrets exprimés de façon symbolique (dont le mécanisme est notamment explicité dans les quatre volumes des Mythologiques de Claude Lévi-Strauss) et partagée par un nombre significatif de personnes.
    Le mythe se distingue de la légende (qui suppose quelques faits historiques identifiables), du conte (qui se veut inventif sans expliquer), et du roman (qui "explique" avec peu de fondements).
    Le récit initiatique est un type de récit où l'on suit l'évolution, positive ou négative, d'un personnage vers la compréhension du monde ou de lui-même. Il se rencontre le plus fréquemment dans les contes, mais aussi en roman (avec le roman d'apprentissage) et dans les mangas *. (Sources de Wikipédia)

    * Voir aussi Hokusai 1760-1849

    Lu dans Bonjour, l'Aura !

     

    ____________________

    Voir encore

    Gilgamesh

    Hokusai 1760-1849 (manga)

    Je te vois

    L'éthique chevaleresque

    Le roman courtois (Encyclopédie Larousse en ligne)

    Vocabulaire de la Presse

    Zorro

     

     

     

    Haut de page