• ☼ Inusable

    D'après un ancien article de Gigeoju, du 0
    Mise à jour : avril 2020

    Elizabeth II

    Née le 21 avril 1926, en fonction depuis le 06 février 1952

    Un petit clin d’œil à la reine d'Angleterre...

    ... Sans prétention, juste pour l'humour ;-)

    Harry S. Truman (1884-1972)

    33e président des États-Unis, en fonction de 1945 à 1953

    Dwight D. Eisenhower (1890-1969)

    34e président des États-Unis pour 2 mandats, du 20 jan 1953 au 20 jan 1961

    John Fitzgerald Kennedy (1917-1963)

    35e président des États-Unis, du 20 janvier 1961 au 22 novembre 1963

    Pour mémoire :
    Lyndon Baines Johnson - LBJ - (1908-1973)
    36e président (du 22 novembre 1963 au 20 janvier 1969)

    Richard Nixon (1913-1994)

    37e président des États-Unis, en poste du 20 janvier 1969 au 09 août 1974

    Gerald Ford (1913-2006)

    38e président des États-Unis, du 09 août 1974 au 20 janvier 1977

    Jimmy Carter (né le 1er octobre 1924)

    39e président des États-Unis, en fonction de 1977 à 1981

    Ronald Reagan (1911-2004)

    40e président des États-Unis, en fonction du 20 janvier 1981 au 20 janvier 1989

    George H. W. Bush (né le 12 juin 1924)

    41e président des États-Unis, pour un unique mandat de 1989 à 1993

    Bill Clinton (né le 19 août 1946)

    42e président des États-Unis, en fonction de 1993 à 2001

    George W. Bush (né le 06 juillet 1946)

    43e président des États-Unis, en fonction du 20 janvier 2001 au 20 janvier 2009

    Barack Obama (né le 04 août 1961)

    44e président des États-Unis, en fonction du 20 janvier 2009 au 20 janvier 2017

     

    Inusable

    Philip Mountbatten Duc d'Édimbourg, né le 10 juin 1921 à Corfou, en Grèce

     

    Coronavirus

    Voir Coronavirus ou Dernières infos

    La reine, elle, ne parle pas pour ne rien dire

    Elizabeth II avril 2020

    Boulevard Voltaire 05/04/2020 [archive]

    Extrait

    [...]

    Nostalgie de la monarchie, disions-nous. Plus, peut-être, encore. Pour paraphraser Alphonse Allais, plus on ira, moins il y aura de gens qui auront connu Vincent Auriol. Vincent Auriol qui était président de la République française lorsque Elizabeth monta sur le trône en 1952 et qui, en 1948, avait remis le cordon de grand-croix de la Légion d’honneur à celle qui n’était encore que princesse héritière. Et après Auriol, nous avons eu René Coty, idole d’OSS 117, puis le général de Gaulle, Pompidou, Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron. Et Elizabeth II est toujours là. Fidèle au poste. Le monde va et vient. On a raccourci les jupes puis on les a rallongées, puis de nouveau raccourcies. Les hommes se sont laissé pousser les cheveux puis les ont raccourcis. Aujourd’hui, le problème est réglé : avec le stress, à trente ans, ils sont à moitié chauves. Voyez le prince William. Mais le portrait de la reine trône toujours dans le bureau de M. Comme Moneypenny, la reine a pris un très léger coup de vieux. Moins qu’Édouard Philippe, essoré après trois ans à Matignon. Et James Bond est toujours à son service (de la reine, pas de Philippe), impeccable dans son smoking.

    [...]

    2 ou 3 réactions d'internautes

    "... je partage totalement l'admiration de [l'auteur de cet excellent article] pour la Reine. En France, il semblerait qu'on n'ait que le président qu'on mérite" (Jean-Louis)

    "Sa majesté n'est pas la directrice d'une start up mais la souveraine de tout un peuple. C'est ce qui fait toute la différence. Elle a de l'éducation de savoir-faire et la conscience qu'au regard de la situation ce n'est pas le discours qui compte mais la compassion et l'efficacité." (Monique)

    "Je me permets de souligner juste un point oublié (volontairement peut-être ?) par l'auteur, la sortie de l'Angleterre du machin Europe. La sagesse royale y est peut-être pour quelque chose..." (Joël)

    Boulevard Voltaire 05/04/2020 [archive]

     

     

     

    haut de page