• ☼ Jean-Pierre Pernaut 18/12/2020

    Page du 24 décembre 2020

    Jean-Pierre Pernaut

    Vendredi 18 décembre 2020. Jean-Pierre Pernaut présente aujourd’hui à 13 heures, non sans émotion, son dernier journal sur TF1 (après 32 ans de bons et loyaux services) et passera la main à Marie-Sophie Lacarreau.

    JP Pernaut TF1

    Souriant et assez émouvant quand il a évoqué sa mère, qui n’avait jamais raté un de ses JT. Il a dit à ses téléspectateurs qu’il les aimait, et il avait l’air sincère.

    À 70 ans, le journaliste ne compte pas se reposer sur ses lauriers et planche déjà sur des projets à son image. Il continuera de travailler pour TF1, LCI et vient de lancer sa JPPTV. Une jolie façon de "découvrir et redécouvrir nos plus beaux reportages sur les terroirs et les produits que nous aimons, vous évader dans les paysages et les patrimoines de France, aller à la rencontre de nos artisans". Ce n’est donc pas un adieu à celui qui nous promet : "Comptez sur moi pour garder le lien avec vous."

    Ce petit quelque chose qui fait du bien

    Jean-Pierre Pernaut est de ces visages et de ces voix qui font du bien. Ils ont ce petit quelque chose de rassurant dans un monde liquide où tout se délite. est de ceux-là. Refusant de céder aux sirènes médiatiques, cet enfant d’Amiens a tracé son sillon et forgé son JT selon sa propre personnalité. 32 ans plus tard, il a présenté 6 000 journaux de 13 heures sur TF1 et continue de battre des records d’audience avec, en moyenne, 5,2 millions de téléspectateurs.

    Un succès qui lui valut, pendant le , d’être sacré "personnalité télé préférée des Français". Une grande humilité et un amour des gens, et surtout sa façon propre de travailler.

    JPP avec bière

    Une ligne éditoriale comme autant de cartes postales

    Jean-Pierre Pernaut avait imposé au fil des années peu d’actualités, beaucoup de reportages sur les "territoires", comme disent les technocrates, c’est-à-dire sur les régions ou les provinces. Beaucoup de choses simples, de vies discrètes, d’histoires touchantes. C’était un choix. Sans prompteur, seulement avec ses fiches, ça aussi, c’était un choix ; une vingtaine de bureaux locaux (en métropole et dans l’outre-mer) indispensables pour monter son journal, qu’il veut enraciné et proche des gens petits ou grands, qui saisit le quotidien des Français, un choix aussi. Mettant à l’honneur ces fêtes populaires, ces identités régionales, s’émerveillant comme un enfant devant la beauté de certains sujets, il ne rechigne pas non plus à dire ce qu’il pense quand il n’est pas d’accord.

    JPP AFP

    Celui qui aime à rappeler que "le 13 heures est un journal d’actualité, pas celle des Parisiens mais celle des Français" s’attire naturellement quelques moqueries. Des esprits chagrins lui reprochent "ce micro-trottoir permanent". Le journaliste Raphaël Garrigos n’est pas tendre avec lui. "Ce n’est pas de l’information, car il n’informe pas sur l’état du monde. C’est davantage un magazine qu’un journal, où il entretient son public dans une nostalgie, autour des petites valeurs de métiers oubliés." Mais qu’importent les critiques d’une certaine caste journalistique, puisque malgré la multiplicité des chapelles, les fidèles sont nombreux à suivre sa grand-messe cathodique et ses traditions ! Et depuis quelques jours, les internautes ne cessent de le remercier et de lui écrire combien il va leur manquer.

    [...] cette France, quelqu’un dans les médias lui aura rendu hommage. On peut dire que le 13 heures de JP Pernaut, c’était une carte postale et non un journal d’actualités. On peut même dire que c’était la seule émission qui donnât encore la parole à un "ancien monde" qui n’intéresse pas le "nouveau". Bref, reconnaissons que JPP va manquer au paysage audiovisuel. Grand merci à lui. (Boulevard Voltaire)

    Patrick Timsit JPP Lorant

    Jean-Pierre Pernaut entouré de Patrick Timsit et Lorant Deutsch, 2004 © T.F.1-SUREAU Numéro de reportage: TF135102575_000002

     

    ----------

    Sources

    Jean-Pierre Pernaut, fier d'être enraciné - Boulevard Voltaire 18/12/2020

    [https://www.bvoltaire.fr/jean-pierre-pernaut-fier-detre-enracine/]

    L'adieu de Jean-Pierre Pernaut - Boulevard Voltaire 19/12/2020

    [https://www.bvoltaire.fr/ladieu-de-jean-pierre-pernaut/]