• ☼ Macron 2019 : causes profondes d'un échec politique et psychologique

     

    « Le langage politique est destiné à rendre vraisemblable les mensonges, respectables les meurtres et à donner l'apparence de la solidité à ce qui n'est que vent. »

    George Orwell

    Emmanuel Macron : les causes profondes d'un échec politique et psychologique criant - Boulevard Voltaire (12/10/2019)

    https://www.bvoltaire.fr/emmanuel-macron-les-causes-profondes-dun-echec-politique-et-psychologique-criant/

    macron 2019 et vous n'êtes pas contents...

    [...]

    Vous avez dit ressentiment et petitesse ? En réalité, la colère frétillante sous le masque souriant du Président français n’aurait dû viser que lui-même pour les deux fautes majeures qu’il a commises : M. Macron est arrivé en politique par le haut grâce à une élection biaisée après avoir cheminé dans les cabinets, les couloirs et les antichambres, en passant par une banque d’affaires, sans jamais affronter la réalité des élections et des électeurs ni les membres d’une véritable organisation politique. La présomption née de cette facilité lui a fait négliger la psychologie des élus, leur besoin de reconnaissance et de respect.

    Or, il a passé son temps à couvrir de son mépris ses opposants français, les conservateurs européens, et notamment Manfred Weber, le président du groupe PPE au Parlement européen, issu de la CSU bavaroise, qu’il a écarté de la présidence de la Commission, et enfin les populistes ou souverainistes auxquels il a déclaré la guerre. Lorsqu’on doit assurer l’élection d’un candidat qui a besoin des deux tiers des voix, ce n’est pas très malin. Quand il négocie au sommet en ignorant la piétaille parlementaire sur laquelle il n’a aucune prise, à la différence de la France, la piétaille se rebiffe ! Rien d’étonnant ! Sa candidate [Sylvie Goulard 1] a été écrasée par 82 voix contre 29, soutenue par le groupe libéral où siège Mme Loiseau, évincée de la présidence pour les mêmes raisons, et qui se retrouve isolé alors qu’il devait être le ferment de la nouvelle majorité.

    Seconde erreur : élu grâce à l’instrumentalisation médiatico-judiciaire d’une affaire bénigne, et faisant de la moralisation de la vie politique son étendard, comment celui qu’on prétend si futé a-t-il pu croire qu’une candidate discréditée par deux enquêtes allait être élue sans difficulté ? Mme Goulard [2] est toujours impliquée dans les procédures visant les assistants des parlementaires européens du MoDem, lancées par la Justice française et par l’OLAF (Office européen de lutte anti-fraude). Certes, elle n’a pas été mise en examen, mais les députés, eux aussi, "comprennent mal" que celle qui a dû quitter le ministère de la Défense pour cette raison puisse être recyclée à la Commission dans le poste le plus important, après la présidence, celui chargé du "Marché intérieur", puisqu’il couvre l’industrie, le numérique, la défense et l’espace. D’autant plus qu’on a découvert que cette "excellente" députée européenne avait été très largement rétribuée pendant son mandat (350 000 euros sur deux ans) par l’Institut Berggruen, un groupe de pression, agent d’influence peu compatible avec l’indépendance que l’on doit exiger d’un député en dehors de ses engagements politiques revendiqués.

    [...]

    Le pouvoir actuel ne tient que sur deux piliers : la Constitution qui donne à l’exécutif un pouvoir énorme et – ce que de Gaulle ne connaissait pas – la connivence d’une majorité des médias avec le pouvoir. Que le premier journaliste à avoir parlé d’attentat islamiste à propos des assassinats commis à la préfecture de police ait pu être menacé [3] par sa direction pour avoir contredit le ministre de l’Intérieur en dit long sur l’évolution de notre pays.

    ----

    Notes

    1 [https://www.bvoltaire.fr/la-francaise-sylvie-goulard-retoquee-par-les-instances-europeennes-les-raisons-dune-eviction/]

    2 [https://www.bvoltaire.fr/nicolas-bay-le-rejet-massif-de-sylvie-goulard-fragilise-la-france-et-isole-emmanuel-macron/]

    3 [https://www.bvoltaire.fr/gilles-william-goldnadel-clement-weill-raynal-na-commis-aucune-faute-quand-on-assassine-4-policiers-cest-un-attentat/]

     

    Récap. Macron !

    2017

    Derrière Schiappa la vision accommodante de Macron (Marianne 24/05/2017)

    2018

    Macron 2018 (oct. 2018) - Pour une suite, voir Macron aime la France (2018-janv.2019)

    Macron et les "pauvres" (Minurne sept. 2018)

    Voir aussi

    Réflexions de 2018 T4 10-oct. (macrON la hONte)

    Réflexions de 2018 T4 nov.

    Réflexions de 2018 T4 déc.

    Qu'est-ce qu'un chef ? Le livre que devrait lire Macron (Causeur 05/02/2018)

    Gilets Jaunes

    2019

    Lettre au président Macron dont je ne veux pas lire la lettre (Causeur 04/01/2019)

    Macron peut-il encore gouverner ? (Causeur 08/01/2019)

    Commentaires 2019 Macron peut-il encore gouverner ?

    le pape donne à Macron une leçon d’Histoire de France (BV 12/07/2019)

     

     

     

    haut de page