• ⊗ ! Migrants et pays arabes

    Attention ceci serait une infox : ce qu'en pensent Factuel ou France-info v. plus bas

    Question au président de la Ligue arabe

    Pourquoi les migrants ne vont-ils pas dans les pays arabes riches ?

    Égalité et Réconciliation (dimanche 02 septembre 2018)

    Le Salon Beige (06 septembre 2018)

    Bonne question ! Et méditez la réponse !! Excellent !!!

    Il y a quelques jours, j’ai vu une émission très intéressante à la télévision chinoise. Ahmed Aboul Gheit, le président de la Ligue arabe, était interviewé par Tian Wei [la journaliste chinoise, qui a reçu le 11 juillet 2018, le secrétaire de la ligue arabe, sur la chaîne chinoise en langue anglaise CGTN]. La journaliste avait demandé à M. Gheit :

    « Pourquoi les pays arabes n’accueillent-il pas ces migrants ? »

    TW : Pourquoi ces migrants ne vont-ils pas chez vous ?

    AAG : Parce que nous ne sommes pas une destination pour les migrants. Mais nous sommes ouverts.

    Alors expliquez-nous, je vous prie, pourquoi ils ne veulent pas aller dans vos pays, tous ces migrants et réfugiés ?

    C’est très simple : nous ne faisons pas d’exceptions avec ces gens.Lorsqu’ils franchissent nos frontières et demandent l’asile, la prochaine étape est qu’ils signent un document qui les oblige à respecter tous les droits et règles de nos pays, et qui précise qu’en cas de violation de cet accord, ils seront condamnés, avec une procédure accélérée, aux mêmes peines que la population locale (ce qui peut aller dans les cas graves jusqu’à la peine capitale) et seront renvoyés dans leur pays de provenance aussitôt leur peine terminée.Nous leur faisons signer également un accord stipulant que l’aide financière qu’ils touchent pour leur intégration dans nos pays doit être intégralement remboursée dans les deux ans, faute de quoi nous saisissons tous leurs biens et ils seront expulsés définitivement de nos pays.Si quelqu’un ne sait pas lire et écrire, il apposera au document son empreinte digitale. Il n’y a aucune excuse du genre : « je ne connaissais pas la culture locale », ce qui serait d’ailleurs peu crédible dans le cas des personnes arabes, et ce genre d’excuse n’est pas pris en compte.Tous ces arguments que je viens vous citer sont arrivés aux oreilles de chaque migrant, c’est pourquoi ils ne veulent pas demander d’asile dans les pays arabes.

    Ne trouvez-vous pas radicale cette façon de procéder avec eux, M. Gheit ? L’Europe occidentale est bien plus souple avec eux !

    Absolument pas ! Parce que si je devais chercher refuge et demander de l’aide un jour dans un autre pays, je trouverais un devoir absolu d’obéir à la lettre aux lois de ce pays, et que sinon je sois expulsable par n’importe quel moyen.L’Europe de l’Ouest finira par se réveiller et regarder la situation telle qu’elle est. Il faudrait que les dirigeants de l’Europe de l’Ouest soient envoyés à Doha au Qatar ou encore en Arabie saoudite pour demander l’asile dans ces pays pour qu’ils expérimentent « sur leur propre peau » ce que je viens de dire. Là, ils se réveilleraient !

    Cela fait réfléchir, non ?

    ----------

    Une infox ?

    France-info dit, sur un ton que je perçois ironique, "Bien sûr sauf qu’il n'existe pas de chaîne Tian Wei. Tian Wei est le nom d'une journaliste chinoise, qui a reçu le 11 juillet dernier, le secrétaire de la ligue arabe, sur la chaîne chinoise en langue anglaise CGTN" (texte lu au Salon Beige : "... Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe, sur la chaîne Tian Wei". Une des possibles explications de la disparition de la page de Égalité et Réconciliation à ce sujet...).

    Je ne défends pas ces 2 derniers sites et France-info a raison, preuves à l'appui (Tian Wei), mais à mon avis il s'agit d'une maladresse de traduction, fort regrettable (qui dessert les sites incriminés) et inexcusable, qui aurait pu être évitée s'il y avait eu bon traducteur (en chair et en os !) et relecture, denrées qui se font rarissimes en ces temps approximatifs.

    En soi, "l'erreur" paraît mineure à côté du "reste" de l'article. Mais si l'on constate dès l'entrée en matière une coquille pareille, il est fort à parier (et c'est légitime) que la suite promet d'être tout aussi truffée d'erreurs, et pas des moindres...

    Ceci me rappelle un autre "incident" de traduction : L'interprète a-t-elle altéré des propos de Poutine sur les gilets jaunes ? (Rencontre Macron-Poutine au Fort de Brégançon 19 août 2019) Libération 20 août 2019.

    Voir L'enfer de la subjectivité

    Factuel, de son côté, propose la réponse complète, en anglais, d'Ahmed Aboul Gheit sur le sujet des migrants et diffusée sur la chaîne Youtube de CGTN

    [en] [https://www.youtube.com/watch?v=OJ5Ys2whhl4]

    ----------

    Certes, il y a des enjeux politico-sociaux qui ne veulent pas dire leur nom (et pour cause, leurs desseins sont pourris jusqu'à la moelle) MAIS et malgré ceci...

    il serait grand temps de réhabiliter la profession des interprètes et des traducteurs, comme celle des journalistes, d'ailleurs, au lieu de laisser faire ça à des machines rigides construites par des gens incultes ou par des à peine dégrossis pleins de suffisance parce qu'ils connaissent 3 mots de "globish", pour les premiers, ou des indigents du vocabulaire et de l'écriture, pour les seconds...

    comme celle des herboristes ("herbalistes" comme on dit aujourd'hui), soit dit au passage, au lieu de laisser faire ça à des gogos qui n'en peuvent plus de supériorité après avoir suivi un stage d'un mois sur la cueillette des plantes (avec beau "diplôme" enluminé)...

    Bref, il serait grand temps de renvoyer ces futurs acteurs de la vie politico-sociale à des études dignes de ce nom et à plus d'humilité...

     

    ----------

    Documentation Migrants

    Liens Gigeoju

    Lien externe

     

     

     

    haut de page