• ⊗ Perles de la CAF

    Page créée fin mars 2020

    La littérature de la CAF et des assurances est parfois bien réjouissante

    Foule multicolore

    ... voici quelques perles reçues dans le courrier des gestionnaires de dossiers des caisses d'allocations familiales

     
    À la mode œdipienne : Je vis maternellement avec ma concubine.
     
    Sanguinaire : Quand mon petit a eu deux ans, la caisse m'en a coupé la moitié.
     
    Provisoire : Mon mari est pour le moment décédé.
     
    À la baguette : Je ne possède que quelques pieds de vigne que mon fils fait marcher.
     
    "Métallivore" : N'étant pas chômeur secouru, je me suis mis à ramasser un peu de tôle pour faire manger mes petits.
     
    Incapable : Je voudrais mon argent aussitôt que vous pourrez me l'envoyer, j'ai été au lit avec le docteur pendant une semaine, et il me semble m'avoir fait aucun bien. Il faudra que je me procure un autre docteur.
     
    Mission impossible : Le bébé a besoin de lait et le père ne peut lui en donner.
     
    Masochiste : Je suis restée malade à cheval sur deux mois.
     
    Sadique : Au guichet, on m'a fait attendre une heure toute seule en file indienne.
     
    Stomatologie : Mes dents sont tellement mauvaises que je peux mâcher que du potage.
     
    Bien envoyé ! Comme mon pauvre mari doit partir chez les fous, je l'envoie à votre bureau.
     
    Pantagruélique : J'espère que vous aurez pitié d'un pauvre homme qui a sept enfants à manger ainsi que sa femme et sa belle-mère.
     
    Précise : Je suis devenue veuve après le décès de mon mari.
     
    Distraite : Je suis enceinte de cinq mois et je n'ai rien fait.
     
    Harry Potter (école fictive Poudlard) : Ma rue a changé d'adresse.
     
    Casanière : Mon mari souffre d'un abcès sédentaire.
     
    Zigzag : Orphelin a treize ans, j'ai vécu de droite à gauche mais toujours dans le droit chemin.
     
    Ménage terrible : Mon mari est en "creventorium", on lui a fait un plumeau au thorax.
     
    Dracula : Mon mari est mort depuis deux mois, que dois-je faire pour le sortir de la caisse ?
     
    Médecine parallèle : Depuis que le médecin a dit à mon mari de prendre la courtisane, il va mieux.
     
    Contorsionniste : J'ai nourri mon enfant au sein sans arriver à joindre les deux bouts.
     
    Conséquente : Fille mère, je me suis mariée après coup.
     
    Phytothérapie : Je me suis fait soigner avec les feuilles de maladie.
     
    Ménage à trois : Je vis avec une tierce personne.

     

    ----------