• psy

     

    Attention ! maladies cérébrales, TOC, stress post-traumatique ou « burn out », et dans certains cas dépression chronique et comportement suicidaire ne sont pas des maladies psychiatriques ! Ce sont des névroses qui relèvent plus d'un suivi de psychologue que d'une massue d'un psychiatre.
    Ceci étant, les troubles cités n'en sont pas moins, et malheureusement, répandus et dramatiques pour les personnes et leur entourage qui les vivent. Dramatiques pour la grande détresse que ces troubles génèrent et la réponse des "médecins" qui ne trouvent d'autres solutions que d'assommer les névrosés à coup d’anxiolytiques et de camisoles chimiques, ce qui n'est évidemment pas le traitement adéquat.
    Cela me fait penser à ce centre pour handicapés mentaux (autistes pour être précise) qui n'avait, jusqu'à depuis peu, qu'un psychiatre pour le suivi des résidents. Or un autiste a avant tout besoin de psychomotricité et d'entretien avec un psychologue (s'il peut parler). Un psychiatre n'a pas la formation requise pour s'occuper d'autistes.
    En tout cas, l'initiative Dr Jean-Pierre Willem est à saluer et à encourager !
    Bien à vous.