• Réflexions de 2018 T2 04-avril

    « Mais combien les phrases, hélas, devenaient pâles près des actes ! »

     André Gide

    Quart d'an 1 

    Quart d'an 2 (ci-dessous)

    Quart d'an 3

    Quart d'an 4

    Avril

    Alain à Paris... ou pas

    Déjà, le 12 mars, Mezetulle lâchait cet article:

    La part d'ombre d'Alain dans son 'Journal'

    Puis, le 02 avril, Causeur, sur le ton de l'ironie et de l'humour posta ce billet :

    Pour Anne Hidalgo, le danger antisémite serait-il sur les plaques de rues de Paris ?

    ... à propos des rues de Paris et bien sûr de Alain, l'affreux "antisémite", qui "n'est plus là pour se défendre" :

    D'après ce que je sais (mais je peux me tromper), Alain avait écrit ces notes dans un but "thérapeutique" et non pour les faire publier. Il était, semble-t-il, très tracassé par ses idées antisémites et voulait s'en débarrasser, du moins les atténuer, d'où ces écritures (mal faites et sans ordre) comme un exutoire. En parler aujourd'hui et en faire des gorges chaudes c'est purement de l'irrespect envers ce grand philosophe. De l'intrusion (malsaine) dans sa vie privée, d'autant qu'il n'y a même pas d'explication ni de précision quant à l'existence de ces notes (privées, non destinées à la publication) mais d'emblée, comme d'habitude, un jugement (hâtif comme d'habitude) et une condamnation sans appel puisque "l'accusé" n'est plus là pour se défendre...

    En fait, s'il fallait débaptiser tout nom de rue, square, lycée... parce qu'il fait référence à un affreux antisémite, mais aussi islamophobe, collabo, etc., il n'y aurait plus aucun nom d'homme ou de femme pour désigner passages et monuments !!! Aucun personnage qui a fait l'Histoire n'est un saint et/ou n'a les mains propres...

    Dans l'article il est en outre dit « Voltaire est aussi férocement islamophobe et traite Mahomet d’"imposteur", de "fanatique" ou encore de "faux prophète" ». Est-ce pour autant être "anti-", que de dénoncer ce qui nous paraît être une vérité, et où sont les injures dans ces propos ? Dans ce pays de liberté d'expression (soi-disant), il ne doit (pas en principe) y avoir une quelconque censure ou "condamnation" dès lors où les paroles (ou les écrits) émises ne comportent pas d'insultes ni de mots dégradants.

    (Gigeoju 07/04/2018)

    Commentaire de JLT

    « [...] Le chercheur en sciences cognitives Keith Stanovich de l’université de Toronto a proposé un test [de substitution] au QI : le test de quotient rationnel. Selon ce dernier, ce qui peut rendre l’être humain plus méfiant face à ses propres erreurs de jugement et donc, plus rationnel, c’est la métacognition ou la capacité de reconnaître les limites de son propre savoir et de ses propres certitudes. Par exemple d’imaginer la réponse contre-intuitive à une question avant de donner sa propre réponse.

    La conclusion provocante de ces études, c’est qu’il n’y a finalement rien de surprenant à ce que les personnes intelligentes soient plus souvent victimes de biais de confirmation ou de jugements irrationnels. La remise en question étant sans doute la chose la moins bien partagée parmi les élites. (07/04/2018) »

    Commentaire de PhilT

    [...] Quant au philosophe Alain (Émile Chartier de son véritable patronyme) son œuvre est - qualitativement et quantitativement - immense. Je n'ai pas lu tous ses ouvrages, mais j'ai fait plus que lire quelques "Propos" en classe de terminale ; je crois qu'il faut "se lever tôt" et... "se coucher tard" pour y trouver une invitation explicite à un antisémitisme de principe ou systématique. N'oublions pas que parmi ses plus fidèles ami(e)s, on comptait Élie et Florence Halévy, avec lesquel(le)s il entretint une correspondance suivie, dont plus de trois cents lettres ont été publiées.

    Changer le nom de la rue Alain parce qu'au moment où l'on célèbre le cent cinquantième anniversaire de sa naissance, on vient à se rappeler que son courage en pensée et en action durant la seconde guerre mondiale ne fut pas à la hauteur de l'immense courage dont il a fait preuve durant la première guerre mondiale (époque à laquelle il avait déjà presque 50 ans), et qu'on a pu trouver à quelques endroits de ses écrits une critique de certaines façons de faire de certains Juifs, qu'il n'aurait peut-être pas écrits tels qu'ils l'ont été si Alain avait eu connaissance en son temps de l'horreur inqualifiable des crimes commis par les nazis et leurs complices, c'est indigne, c'est (tenter de) se chercher de l'appui et du soutien auprès d'une diaspora dans la perspective d'échéances électorales qui se profilent à l'horizon. Il se trouve que cette dernière remarque vise une femme élue en fonction [Anne Hidalgo, maire de Paris], je vous assure que la teneur de ce que je viens d'écrire aurait été identique s'il s'agissait d'un homme. (07/04/2018)

    Thèmes proches

    Voir, de Gigeoju

    Jacques Higelin n'est plus

    Jacques Higelin est mort, ce vendredi 06 avril 2018, à Paris. Il avait seulement 77 ans.

    Voir Jacques Higelin 1940-2018

    Il y a des profs
    qui n’ont pas leur place dans nos écoles !

    Lettre de SOS Éducation du 07 avril 2018


    Français - regards sur notre français Chère amie, cher ami,

    Vous avez certainement entendu parler du syndicat enseignant Sud Éducation. Ce syndicat avait déjà connu la gloire en organisant en décembre dernier, des stages de formation en « non-mixité raciale », c’est-à-dire, interdit aux blancs.

    Pour ne pas être en reste, la branche étudiante de ce syndicat avait réussi à faire interdire dans certaines universités la lecture publique du pamphlet posthume Lettre ouverte aux escrocs de l’islamophobie de Charb, le patron de Charlie Hebdo, au motif que ce texte était de nature à insulter l’islam. Charb avait été assassiné par les frères Kouachi. Il fallait que Sud Éducation l’assassine une deuxième fois

    Voir

    Tout cela était déjà parfaitement grotesque et écœurant. Et voilà maintenant que Sud Éducation fait dans l’abject. Le ministre de l’Éducation nationale avait, dans une lettre semaine dernière, suggéré que soit observé dans les écoles un instant de recueillement en la mémoire d’Arnaud Beltrame. Une suggestion, pas une obligation. Mais c’était déjà trop pour ce syndicat.

    Voir

    Dans un communiqué, Sud Éducation a demandé à ses adhérents de ne pas se joindre à cette initiative. Pensez donc, rendre hommage à un militaire, à un colonel ! Ce syndicat de fanatiques a vu dans la proposition de M. Blanquer une incitation qui « renoue avec la rhétorique nationaliste et l’aggrave. »

    Donner sa vie pour sauver celle d’un otage s’inspire évidemment pour eux d’une « tradition nationaliste »…

    Le problème va cependant au-delà des considérations révoltantes de Sud Éducation. Car ce syndicat rassemble des enseignants, c’est-à-dire, des personnes en contact direct avec les élèves. Parmi eux, il y a même sans doute des professeurs d’histoire ou d’instruction civique… Quelle histoire dévoyée peuvent-ils enseigner à nos enfants ? Quelle instruction civique corrompue et frelatée peuvent-ils leur transmettre ?

    Non, ces gens ne doivent pas avoir de place au sein de l’Éducation nationale ! Ils sont dangereux pour nos enfants. Les combattre est une nécessité urgente. Mobilisons-nous pour que l’Inspection académique les rappelle à l’ordre, et ne leur laisse aucune possibilité de mettre sous leur emprise nos écoles et nos universités !

    Français - regards sur notre français

    Claire Polin
    Présidente de SOS Éducation

    Le passé simple est
    une exigence de justice sociale

    (Jean-Michel Blanquer) - Le Parisien [archive]

    Réflexions de 2018 T2

    J.-Michel Blanquer ministre Éducation Nationale - LP/Illustration Elene Usdin

    Savoir additionner, soustraire, multiplier, diviser, lire un texte et le comprendre, pouvoir exprimer sa pensée à l’écrit comme à l’oral, être à l’écoute de l’autre et le respecter sont les savoirs fondamentaux nécessaires à tous. À chaque fois que nous diminuons nos exigences sur ces points, nous contribuons à l’injustice. Nous empêchons les élèves d’être en capacité d’atteindre le meilleur d’eux-mêmes. Nous mettons en péril leur réussite, notamment celle des plus fragiles. Nous avons la chance d’avoir une langue magnifique par sa richesse et sa précision et qui contribue au rayonnement de notre pays. Elle structure notre pensée et fait ainsi notre originalité. Elle est notre sève. Il faut donc donner aux enfants l’amour de cette langue en leur faisant partager ses subtilités et ses complexités. La langue française est notre bien commun. [...]

    Par le passé, certains ont eu tendance à considérer que la démocratisation de l’école nécessitait la transmission d’un savoir allégé. Voilà une idée fausse qui a beaucoup nui à l’école. [...]

    (extraits de l'article)

    Nouvelle circulaire de Blanquer... Le ton est donné (avec quelle bêtise ! et quel aplomb !!!) :

    Les dictées ne servent strictement à rien même chose pour le calcul mental. Ce n'est pas la solution, vous pensez vraiment que ça va améliorer le niveau des élèves en math et en orthographe/grammaire ?? Sérieusement ? Ça sert juste à voir le niveau d'un élève mais il ne va rien apprendre du tout. (Miss Mistinguette)

    École primaire : les circulaires de Jean-Michel Blanquer agacent déjà les syndicats (lejdd.fr)

    Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a publié jeudi [26 avril 2018] quatre nouvelles circulaires de "recommandations" pour l'enseignement à l'école primaire, qui précisent notamment comment doivent être inculquées les bases du calcul ou la lecture. Une initiative que n'apprécient guère les principaux syndicats. [archive]

    École primaire : les nouvelles circulaires de Jean-Michel Blanquer crispent les enseignants (francais.rt.com)

    Les recommandations pour rehausser le niveau des élèves français au primaire, présentées ce 26 avril [2018] par le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, suscitent la colère de nombreux enseignants. Ils se sentent heurtés par ce recadrage. [archive]

    Heureusement que certains ont un peu plus de jugeote que Miss Mistinguette (ci-dessus) à qui PurpleBottle répond :

    Si vous pensez vraiment ce que vous affirmez, c'est très inquiétant.

    GoldTeepee :

    Le ministre de l'Éducation est bien le seul ministre de ce gouvernement à avoir un peu de bon sens. Quant aux enseignants offusqués, ils devraient peut-être d'abord se remettre un rien en question au vu de leurs résultats désastreux (et pour l'excuse d'avoir des élèves qui ne parlent pas français, c'était le cas d'une majorité de petits français avant guerre, qui ne parlaient que patois jusqu'à 7 ans)

    RedFlask :

    J'ai été instituteur puis professeur durant 40 ans et pour une fois je suis d'accord avec ce ministre et quand j'entends : "La dictée quotidienne, 15 minutes de calcul mental, des leçons de grammaire, tout cela existe déjà" C'EST FAUX ! et je peux le prouver.

    CyanStrawberry :

    Si les enseignants le font déjà, alors c'est encore plus grave, vu le niveau des élèves ! ma fille est en CM2 et NON ils ne le font pas tous les jours ! ils font juste des dictées de mots, alors que ça se fait au CE1 pas en CM2.

    Personnellement, quand j'étais à l'école élémentaire, dans les années "pré-1968" à Paris, si les dictées étaient quasi quotidiennes je n'ai jamais eu de calcul mental. Cela m'étonnait... et comme je l'ai regretté plus tard ! Le calcul mental offre une belle gymnastique de l'esprit, entraîne sa rapidité à raisonner et permet de maîtriser les tables d'addition et de multiplication.

    SNCF, cheminots et « Mai 1968 »

    Voir SNCF et les cheminots

    « Politiquement correct »

    Pas de pitié pour Denis Balbir ! 

    Le déchaînement médiatique contre le journaliste a pris une ampleur orwellienne
    par Franck Crudo (Causeur 16 avril 2018)

    Le journaliste, Denis Balbir, a été suspendu par W9 pour avoir lâché une insulte à caractère homophobe, après le match de football entre l’OM et Leipzig, jeudi 12 avril [2018]. Des propos tenus pourtant hors antenne. Quand la réalité dépasse la fiction…

    Commentaires du 16 avril 2018

    John Dewan Je ne vois pas où est le problème... Ça fait 65 ans que j'entends dire que le foot est un sport de pédés, c'est peut-être vrai, car comme le dit la sagesse populaire : "y'a pas de fumée sans feu". Françoise à John Dewan (17 avril 2018) Mon père n'allait tout de même pas jusque-là, mais il disait que le foot était "un sport de fillettes"...

    erasme20 Je me souviens d'un temps où dans les quartiers populaires de Bordeaux : Baccalan, Meriadec, St-Michel, le terme "enculé" ponctuait chaque phrase de même le terme "con" faisait office de virgule verbale à Toulouse, et étaient-ils tous homophobes ou dans une haine des femmes, non ! les mots se vident bien souvent de leur sens premier.

    judith Moi ces conneries-là maintenant je m'en sers... sans le moindre scrupule. J'ai été privée d'élec. pendant des mois en plein hiver (chauffage électrique) et ne parvenais pas à obtenir d'Enedis un rendez vous de dépannage. J'ai tout essayé pendant au moins 4 mois : la charmeuse de serpent, les larmes, les cris : niet, rien, impossible ma bonne dame, pas d'équipe dispo. À bout d'inspiration, j'ai demandé si c'était parce que j'étais black qu'on me maltraitait comme ça. Ils ont envoyé une équipe aussitôt. Et quand je dis aussitôt c'est aussitôt. On m'a rappelée l'après-midi même pour me fixer un rendez-vous trois jours plus tard. Au prochain pépin, je serai gouine et sans doute arabe aussi.

     

    Migrants

    « Il n’y a ni droit d’asile ni migrant économique ; il n’y a qu’une invasion des peuples du sud vers le nord qui utilise tous les canaux possibles » (06/04/2018) [archive]

    « Lorsque les conquistadors de Cortés débarquèrent sur leurs superbes chevaux, les Aztèques crurent voir s’accomplir une de leurs légendes prophétisant que leur sauveur arriverait par la mer sur une monture céleste. Cette légende empêcha les Aztèques de se défendre contre leurs envahisseurs. Ils furent vaincus et colonisés. Notre droit d’asile, et plus généralement notre religion des droits de l’homme, c’est notre légende des Aztèques. »

    Éric Zemmour

    Voir ces Discussions autour de l'article Paris la mixte, mon cul ! de Causeur (2017)

    Voir aussi Immigrationnistes !

    Réflexions de 2018 T2 04-avril

    1537 fiction, bon débarras ! Coraline Le Moyne

    « Religion »

    « Si vous rejetez le catholicisme, alors vous aurez l'islam »

    François René de Chateaubriand

    Macron ne peut pas traiter toutes les religions de la même façon

    par Aurélien Marq (Causeur 17 avril 2018) [archive]

    Comme toutes les organisations, les groupes religieux ont des droits mais aussi des devoirs, et seuls ceux qui se plient à ces devoirs peuvent légitimement demander à bénéficier des droits qui les accompagnent. Or, à quelques exceptions près, et ces exceptions doivent être prises en compte, l’islam (je parle bien de la doctrine et des organisations qui s’en réclament, la situation des individus est plus nuancée) fait pour l’instant bande à part en refusant le projet républicain. Un parti qui dans son idéologie s’opposerait au pluralisme politique ne pourrait pas se réclamer de ce pluralisme pour avoir droit de cité aux côtés des autres partis politiques. De même, l’islam ne peut pas aujourd’hui être mis sur le même plan que le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme, et bien d’autres confessions.[...]

    Les propos d’Emmanuel Macron, lundi 9 avril [voir plus bas réaction de àboutdepatience], ont été de très grande qualité mais ne sont pas exempts de quelques imprécisions. Par exemple, une certaine confusion entre l’Église et les catholiques, ces derniers ne se reconnaissant de loin pas tous ni tout le temps dans les enseignements du magistère – certainement pas sur le plan politique, ni sur le plan des mœurs, et pas forcément non plus sur le plan spirituel. Imprécision, aussi, entre la dimension spirituelle ou religieuse d’engagements individuels de citoyens catholiques, et les engagements politiques de catholiques agissant (ou disant agir) au nom de leur religion – parfois d’ailleurs en opposition les uns avec les autres, en témoignent les débats animés sur « l’identité » ou les migrants. Reste que ce discours, de haute tenue, mérite mieux que des réactions à l’emporte-pièce. [...]

    (extraits de l'article)

    Quelques réactions le 17 avril 2018

    Lorenzo - L'auteur n'a pas osé titrer : "Macron doit traiter l'Islam différemment". Encore un effort pour se départir du politiquement correct.

    יוסף בן-ישראל - Les Juifs vivent avec les Grecs parce qu'ils n'ont pas le choix.

    àboutdepatience - Si on remplaçait islam politique par islam conquérant ou islam absolu on verrait mieux de quoi on parle. Inquiétante, l'affirmation de EM jeudi selon laquelle les Français ont peur de l'islam parce que c'est une religion nouvelle. Comme s'il parlait d'une mode ou d'une nouvelle marque d'aspirateurs dont il ferait la promotion, et que l'essayer c'est l'adopter. Que mijote-t-il avec sa récente tournée chez les représentants religieux ? [Cf. Discours de Macron lundi 09 avril (La Croix)]

    "Quand nos mamans portaient le voile catholique" 

    l'histoire fantasmée de Castaner (Marianne) [archive]

    Interrogé sur la portée sexiste du voile islamique, le patron de LREM Christophe Castaner a affirmé ce lundi 16 avril [2018] dans "RTL Matin" qu'"il y a quelques années", "toutes les femmes catholiques" étaient voilées en France. Ah bon ?!

    Christophe Castaner en service après-vente. Invité ce lundi 16 avril de RTL Matin, le délégué général de la République en Marche (LREM) est revenu sur plusieurs passages de l'interview d'Emmanuel Macron dimanche soir par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Notamment celui sur le voile islamique, au sujet duquel le président de la République a déclaré que "dans la République, nous devons le tolérer", tout en critiquant l’inégalité entre les sexes qu’il induit : "Ce n’est pas conforme à la civilité dans notre pays, c'est-à-dire au rapport qu'il y a entre les hommes et les femmes".

    Alors, le port du voile signe-t-il par essence une supériorité de l’homme sur la femme ? En réponse à cette question, le chef de LREM surprend doublement, en prenant ses distances avec le chef de l’État et en livrant cette réplique : "On s’est posé la question, il y a quelques années, quand toutes les femmes catholiques portaient un voile ? Je ne crois pas." Et Castaner fait référence à une époque vraiment récente, puisqu’il précise sans sourciller : "Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question". [voir ci-dessous la pétition]

    Christophe Castaner étant né en 1966, il semble donc dater le port d'un voile par "toutes les femmes catholiques" aux années 1950-1960. Or, à cette époque, seules les nonnes se couvraient les cheveux. Les croyantes les plus rigoureuses - et donc pas "toutes" - se contentaient de se conformer au code de droit canonique de 1917 en arborant, à la messe, ce qu'on appelle une mantille, c'est-à-dire une longue écharpe de soie ou de dentelle. Cette règle a d'ailleurs été abandonnée dans le code de droit canonique de 1983. À l’extérieur de l’église en revanche, le port d'un "voile catholique" n’a jamais été généralisé en France. Ce qui n’exempte évidemment pas la religion catholique d'une dimension patriarcale mais montre que le raisonnement de Christophe Castaner est complètement à côté de la plaque.

    Lire aussi Les meilleures castâneries de Christophe Castaner

    Et aussi, par la même occasion Perles des politiques

    Pétition

    Des excuses Monsieur Castaner !

    La mantille n'est pas un voile islamique (citizengo.org 17 avril 2018)

    À l’attention du secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement : « Monsieur,  

    "Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question".

    Tels sont les propos que vous avez tenus hier. La mantille (portée dans certaines églises) ou encore le voile des religieuses n’ont rien à voir avec le voile islamique. Ils ne symbolisent pas une infériorité de la femme sur l’homme et sont absents de l’espace public. 

    Vos propos stigmatisent une nouvelle fois les catholiques de France. 

    Nous vous demandons de bien vouloir revenir sur vos propos. 

    Bien cordialement... »

    Une nouvelle fois, la religion traditionnelle de la France est instrumentalisée et critiquée afin de ne pas stigmatiser un islam politique.

    Mais qu’est-ce donc que ce voile catholique, porté par « nos mamans » ?

    Par manque de culture, Christophe Castaner compare-t-il une mantille portée dans des églises latines et surtout orientales avec le voile islamique ?

    Il y a pourtant une différence.

    Réflexions de 2018 T2

    Monsieur Castaner devrait marcher dans les rues de France (et tout simplement dans Paris, en sortant de son quartier ministériel) pour voir qu’il y a peu de « catholiques » portant ce « fameux voile », et c’était la même situation « il y a quelques années ».
    Nous espérons que Monsieur Castaner ne parle pas du voile des religieuses, car celui-ci est uniquement porté par ces dernières

    Dimanche 15 avril 2018, le Président de la République a évoqué la question du voile intégral. Pour lui, le sujet est « très important » et précise que le voile n’est pas « conforme à la civilité dans notre pays ». Mais bien entendu, il ne souhaite pas légiférer sur cette thématique.

    Demandons des excuses à M. Castaner. La stigmatisation des chrétiens doit cesser.

    À propos d'inculture sur la "religion"

    ... voir Notre Père qui est notre Mère... veille

    Voilà pourquoi tant de palabres, de diversions, d'endormissements - que nous venons de voir - bien actuels ceux-là, semblent relever d'une "querelle byzantine", d'une "disputation sur le sexe des Anges" (= une polémique religieuse), ce qui revient à dire, actuellement, à "discutailler" pour des broutilles et je t'embrouille, principalement pour des histoires de "religion" ou plus exactement : "idéologiques".

    Gigeoju (Le sexe des Anges)

    Laïcité

    Le commentaire d'Esprit critique (), , constitue une bonne introduction sur le sujet, en particulier la première partie :

    La Laïcité a été imaginée pour que l'organisation de la société dans son ensemble, et de la vie de tous les jours, pour chacun, soit à l'abri de tout dogme religieux.

    C'est La Liberté ABSOLUE de conscience. L'Islam Idéologie totalitaire, visant a abrutir et soumettre tout individus (sous peine d'esclavagisme ou de mort), ne peut avoir aucune place dans une société laïque.

    « Jacques Chirac a été le dernier président de la République française. Tous les autres ne sont plus que de simples gouverneurs de l’Europe et des USA d’une petite province appelée France.

    La France mérite mieux.

    Souvenez-vous de ces paroles.

    Souvenez-vous qu’avec un peu de réflexion et de culture, on évite bien des pièges.

    Souvenez-vous à quel point l’analyse du ministre des Affaires étrangères de l’époque et du président de la République était juste. »

    Charles SANNAT (Insolentiae)

    Sur Chirac, voir

     

    Il y a 15 ans, en 2003, la commission Stasi dépêchée par le président Chirac pour réfléchir "sur l’application du principe de laïcité dans la République" avait repéré les premiers signes d’islamisation de certains territoires de la République. Et il parlait déjà de la laïcité à l’imparfait

    Le premier tome d’une saga est souvent le plus intéressant. Il plante le décor, dessine les personnages, ouvre le champ des possibles. La tétralogie des rapports Stasi – Deydier – Obin – Clavreul illustre ce propos. Son premier opus témoigne d’un temps où l’on s’autorisait encore à utiliser les mots "culture" et  "identité", où la peur de stigmatiser n’orientait pas les protocoles de recueil des  faits. Il est la preuve matérielle de la mise au centre de l’échiquier du vivre-ensemble, concept flouteur de  réalité, conçu sur mesure pour renoncer à voir. Il est aussi la démonstration du choix de réduire ce que Gilles Clavreul nomme "une façon de vivre en société qui est, par endroits, contestée" aux seules attaques contre la laïcité qui ne sont pourtant qu’une des conséquences parmi d’autres de ce refus. [...]

    Intro de l'article de Causeur [archive]

    « Enfin un peu de lucidité...

    commente

    ... Effectivement la France n'est plus un pays laïque depuis plus de 20 ans, c'est Mitterrand qui fut au départ du changement.
    Voyez ce que donne l'abandon de la laïcité dans d'autre pays comme la République islamique de Turquie, Erdogan tient a une gamine de huit ans le discours d'un chef de Daech : "Ce serait chouette que tu crèves en Martyre !"
    C'est ce qui attend la France du Jésuite ! »

    Macron et « l'Europe »

    Macron : vous ne voulez pas de l'Europe ? Vous aurez plus d'Europe !

    [https://www.causeur.fr/macron-parlement-europe-strasbourg-souverainete-150653] [https://archive.is/RjPbV]

    L'édito

    Dites bonjour à la « souveraineté européenne » ! C’est la dernière lubie du président Macron qui s’est exprimé, mardi 17 avril, devant le Parlement de Strasbourg. Et si après ça vous ne voulez toujours pas de l’Europe, c’est tout simplement parce qu’elle vous a trop gâté.

    David510, résumant la situation :

    Il peut se payer d'autant de mots et de pensées magiques qu'il le veut, la réalité est là : UE irréformable, Banque Européenne impuissante, Euro en perdition (solde target), OTAN discrédité... L'UE va dans le mur toute seule. Le réveil va être dur. (18 avril 2018) 

    Commentaires du 18 avril 2018

    Macron fait du Causeur. Il reste dans la rhétorique et la posture européenne sans rien proposer de concret.

    Cela ne convaincra que les pro-UE mais c'est son pari de séduire les dirigeants et instances européennes pour tenter de faire avancer ses positions dans une UE à 28 États-membres où il toujours plus difficile de prendre une décision.

    Reste quelques propositions que l'auteur de l'article ne mentionne pas mais qui pourrait faire réagir :

    - une taxe européenne sur le numérique (sur les GAFA j'imagine) pour augmenter le budget de l'UE

    - un programme européen qui soutienne directement financièrement les
    collectivités locales qui accueillent et intègrent les réfugiés.

    ... vous ne voulez plus d'immigration vous aurez plus de migrants, vous ne voulez plus de CSG, vous aurez plus de CSG, vous ne voulez plus de Micron, vous aurez plus de Micron.

    C'est ça la démocratie, d'ailleurs c'est bien vous qui votez pour les européistes, immagrationnistes, csgistes, et 'MOI'...

    Donc, son altesse fait les gros yeux aux gouvernements Est-européens validés et revalidés dans les urnes par des citoyens qui veulent moins "se replier sur eux mêmes" que tenter de rester eux mêmes, ce qui n'est pas la même chose, et invente pour tenter de contrer ce fâcheux instinct de survie un concept autoritaire censé protéger la démocratie contre leur "autoritarisme"...
    Ce qui me fascine chez Macron, c'est sa totale incapacité à percevoir le ridicule.
    je pense que les contribuables allemands vont se charger de rogner les ailes de l'Albatros...

    "... gouvernements Est-européens validés et revalidés dans les urnes  par des citoyens qui veulent moins "se replier sur eux mêmes" que tenter de rester eux mêmes, ce qui n'est pas la même chose" EXCELLENT ! C'est tout à fait exact, c'est un secret de Polichinelle que le micron jalouse, parce qu'il veut garder le monopole de la casquette du ridicule avec ses petites clochettes qui tintent comme un hochet pour le gosse gâté pourri et capricieux qu'il est...

    Cortes - Au début, on peut trouver qu'il en impose, qu'il a "endossé le costume"... qu'il est bon quand il va au contact... mais c'est juste le contraste par rapport à ses deux prédécesseurs, particulièrement le dernier. Mais une fois que l'on se penche un peu plus sur le fond en dehors des postures et des gimmicks de communicants, on voit le personnage verbeux, ivre d'auto admiration et autoritaire au point d'en paraître psychotique. C'est un commis, rien de plus, il est là pour appliquer le programme de ceux qui l'ont choisi et mis là où il est et qui ne sont pas les électeurs, qui eux n'ont fait que valider, et souvent par défaut, ce choix fait par d'autres en amont. Plus on l'observe et plus on le comprend, s'effrayant au passage de voir à quel point il semble lui même totalement aveugle à cette réalité sur lui-même.

    tepavac nous gratifie d'un rappel bien utile

    (vu dans 2016 Brexit 23 juin)

    « Vous ne devez pas amalgamer “souveraineté” qui est juridiquement liée au territoire, à la Citoyenneté qui est le lien juridique et contractuel qui relie des individus entre eux par un pacte, un traité ou une convention.
    Ce sont deux notions totalement différentes, quoique complémentaires par instants. Cela a par ailleurs, créé moult difficultés dans l’élaboration du Code de la Nationalité. » (05 juillet 2016)

    Voir ci-dessous (patrie, république nation, etc.)

    Quand la patrie est trahie par la république,
    par Jean Raspail

    lectures-francaises.info [archive] L'Échelle de Jacob

    La France n’est pas seule concernée.
    Toute l’Europe marche à la mort
    .

    Jean Raspail

    Voir

    Max Gallo (1932-2017), héraut de l’histoire de France. En une centaine d’ouvrages, Max Gallo avait dessiné une histoire populaire de la France, inscrite dans un attachement viscéral à la nation * et à la République.

    Autres thèmes

    Ces barbus qui nous gouvernent

    (minurne.org) [archive]

    Réflexions de 2018 T2

    Le manque de cohésion intellectuelle et morale du président et de son premier ministre, ce que le président appelle « l’intelligence complexe », est stupéfiant. Ils viennent coup sur coup de nous en donner des exemples...

    Terrorismes

    Une page de Gigeoju sur les articles :

    Sur pied de guerre

    (dedefensa.org) [archive]

    11 avril 2018 – Tout le monde sent bien que nous traversons un moment délicat. Nous en avons traversé déjà beaucoup, de ces moments-là, mais chaque fois le “délicat” est “de plus en plus délicat”, sans qu’il y ait tactiquement sinon stratégiquement un enjeu décisivement majeur, – nous voulons dire, plus “majeur” que dans le “moment délicat” d’avant ; sans qu’il y ait plus de forces en déploiement menaçant ; sans qu’un acte plus irrémédiable que celui d’auparavant ait été commis, – ou pour être plus précis, sans qu’un “simulacre plus irrémédiable” ait été “monté”. C’est qu’il s’agit de communication, d’exacerbation de la psychologie, de paroxysme du simulacre, d’usure de la patience dans l’art de supporter l’infamie, le montage, la démence maquillée en hystérie. C’est tout nous, quoi, au bloc-BAO de l’Asile du Monde.

    Par conséquent, le “moment délicat” que nous traversons avec la crise syrienne est encore plus “délicat” que le précédent. Il a pour effet de nous rapprocher encore plus de la crise finale, c’est-à-dire de rien moins que de risquer de nous sortir du simulacre habituel mais “de plus en plus délicat” pour nous précipiter dans une terrible, une terrifiante vérité-de-situation...

    (extraits de l'article)

    GPA-PMA : la fabrique des nouveaux orphelins

    Vers la production légale d’enfants sans père
    par Marie-Hélène Verdier (Causeur 12 avril 2018) [archive]

    Réflexions de 2018 T2

    Max Liebermann, Le jardin d'enfants d'Amsterdam, 1880 - Wikipédia

    Depuis Le feu de Barbusse, la liste est longue des romans de guerre, tout comme la litanie de pierre des morts pour la France sur les places de nos villages : un million et demi pour la Première guerre, trois millions de blessés, 600 000 veuves de poilus, 986 000 orphelins. Deuxième guerre : 50 à 70 millions de morts. Au lendemain de la Grande guerre, une association est créée de prévoyance pour les orphelins qui deviendra : « Groupement Militaire de Prévoyance de l’Armée » : la GMPA. Troublantes initiales...

    Féminisme imbécile, inclusion à la con

    Liberté, égalité… « adelphité » : une instance officielle veut effacer la « fraternité »

    Le Haut conseil à l’Égalité femmes-hommes veut une Constitution inclusive.

     

    24 avril

    Journée pour les animaux dans les laboratoires

    Réflexions de 2018 T2

    Macaques : femelles et bébés

    ... pourquoi est-elle vitale ? [archive]

    Intro

    La Journée pour les animaux dans les laboratoires, qui a lieu ce 24 avril, est l’occasion de rendre hommage à tous les animaux qui ont souffert et été tués dans de cruels tests de laboratoires. Malgré un soutien du public en chute libre, l’expérimentation animale continue en France : des milliards de procédures terrifiantes et douloureuses sont effectuées sur ces êtres chaque année. Ces tests sont indéfendables, d’un point de vue moral mais également scientifique, car ils freinent l’avancée de la recherche médicale de diverses manières...

    Et en cette fin d'avril

    ... un autre triste constat :

    La fin des oranges… Effondrement des récoltes

    Réflexions de 2018 T2

    [archive]

    ... nous apprend  :

    « La planète pourrait-elle se retrouver un jour sans oranges, ni citrons, des fruits aussi bénéfiques à la santé qu’ils sont accessibles à toutes les bourses ?

    En effet, après avoir décimé la quasi-totalité des orangers de Floride, affecté la Californie et le Brésil, la maladie du Dragon jaune, mortelle pour les agrumes et sans traitement existant, menace aujourd’hui le pourtour méditerranéen, estiment des chercheurs.

    Connue sous son acronyme HLB, pour Huanglongbing – maladie du Dragon Jaune en chinois – elle s’est "propagée depuis le milieu des années 2000 avec un impact et une rapidité phénoménales" dit à l’AFP Eric Imbert, chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) à Montpellier. [...] »

    (extrait de "l’essentiel de cette dépêche de l’AFP qui doit être diffusée")

    Réflexions de 2018 T2

    La maladie du dragon jaune se propage rapidement aux cultures.
    (Photo : AFP/Helene Valenzuela)

    Une maladie menace citrons et oranges 

    Des scientifiques craignent que la maladie du Dragon jaune ne s'étende sur les bords de la mer Méditerranée, après avoir fait des ravages, notamment en Floride.

    « Si nous ne faisons rien en termes de prévention, nous pouvons avoir une catastrophe majeure, avec des prix des agrumes qui doublent ou triplent », prévient un chercheur. Il s’alarme contre la maladie du dragon jaune, mortelle pour les orangers et les citronniers, qui pourrait affecter tout le pourtour méditerranéen. Cette région est la seule encore préservée par ce fléau identifié au début des années 2000 en Asie.

    Entre 2005 et 2017, la maladie du Dragon jaune avait fait chuter de près de 60% la production d’oranges en Floride. Le prix de gros du jus d'orange concentré avait ainsi plus que doublé, à 2500 dollars la tonne.

    Également touché, le Brésil a eu un recours massif aux insecticides. Mais cette solution est impossible en Floride ou sur les rives de la Méditerranée, où la plupart des cultures se trouvent proches des habitations, avertissent les experts. [archive]

     

    Les événement d'avril (et encore, je n'ai pas tout mis...) ayant encombré cette page, le 2e trimestre continue là >>>

     

     

     

    haut de page