• ☼ Bertha Benz

    Page créée fin août 2019

    Bertha Benz

    Bertha Benz (1849-1944) vers 1870

    Bertha Benz (1849-1944) vers 1870

    Pionnière dans l’automobile et inventrice allemande, Bertha Benz (1849-1944) est en 1888 la première personne à conduire une automobile sur une longue distance, en dehors du cadre d’essais courts et surveillés. Elle a également mis au point les premières plaquettes de frein. Bertha Benz joua donc un rôle capital dans le développement du modèle tricycle Benz Patent Wagen, qui tire son nom du fait que l'engin a été breveté, en janvier 1886, et présenté en juillet 1886 à Mannheim, comme la première voiture commercialisée.

    Passionnée de technique

    Bertha Ringer naît le le 03 mai 1849 au sein d’une famille aisée de Pforzheim, au sud-ouest de l’Allemagne.

    Dès l’enfance, elle se montre très curieuse du fonctionnement de ce qui l’entoure et se passionne pour les explications techniques de son père, sur les mécanismes des locomotives notamment.

    À l’école, elle se passionne pour les sciences et se révèle douée et intelligente.

    En juin 1869, la jeune Bertha rencontre un ingénieur allemand de cinq ans son aîné, Carl Benz, qui travaille à concevoir un véhicule sans chevaux et développe des moteurs.

     

    Bertha Benz à dix-huit ans

    Bertha Benz à dix-huit ans (1867)

    Ils partagent une même passion pour la technique et l’ingénierie, et tombent amoureux. Bertha n’écoute pas les conseils de son père, qui s’inquiète de la voir s’engager avec un homme désargenté et dont les projets n’ont pas fait leurs preuves.

    Elle croit si fermement en les idées de son fiancé qu’avant même leur mariage, elle investit l’intégralité de sa dot dans la première société fondée par Carl Benz.

    Bertha et Carl se marient en juillet 1872.

    Investisseuse et associée, Bertha perdit aux yeux de la loi allemande alors en vigueur tout pouvoir dès son mariage. Ce qui ne l'empêcha pas de continuer d'encourager son mari, qui rêvait depuis des années de construire une "voiture sans chevaux".
    C'est en effet l'argent de sa dot qui permit le développement des prototypes successifs. Selon la loi actuelle, Bertha aurait été codétentrice du brevet, en tant que financière du projet.

    Bertha et Carl auront cinq enfants entre 1873 et 1890 : Eugen, Richard, Clara, Thilde et Ellen.

    Le premier « chariot sans chevaux »

    On considère l'Allemagne, au même titre que la France, comme un des berceaux de l'automobile. Outre-Rhin, le moteur à essence mis au point par Gottlieb Daimler a été un catalyseur de l'industrie automobile européenne : les premières Panhard et Peugeot françaises ont en effet eu recours à cette motorisation. Et beaucoup considèrent le tricycle Benz Patent Wagen, présenté en juillet 1886 à Mannheim, comme la première voiture commercialisée.

    Patent-Motorwagen Nummer 1

    Patent-Motorwagen Nummer 1

    Les premières années sont compliquées financièrement pour les Benz, alors que Carl, parallèlement à des activités de vente de matériaux de construction, travaille sur son projet de chariot sans chevaux grâce aux fonds de Bertha.

    La compagnie Benz & Cie qu’il co-fonde en 1883, avec Max Rose et Friedrich Wilhelm Eßlinger, rencontre un certain succès dans la production et la vente de machines industrielles et de moteurs, ce qui donne à Carl l’opportunité de développer le Benz Patent-Motorwagen Nummer 1 (ou tricycle Benz 1), un véhicule à trois roues propulsé par un moteur à explosion, et l’une des premières automobiles de l’histoire.

    Le tricycle Benz Patent Motorwagen 1, qui peut atteindre une vitesse entre 13 et 16 km/h, est présenté en public dès 1886, breveté et fabriqué en plusieurs exemplaires, rapidement suivi par des versions 2 et 3. Bien que les tests soient satisfaisants, Carl peine à intéresser le public à son invention et surtout à la vendre. Le futur fondateur de Mercedes ne croyait pas son véhicule fin prêt pour pouvoir prendre la route.

    Plus audacieuse que lui, du propre aveu de Carl Benz, jugeant son mari trop frileux dans la mise en avant, la présentation et la commercialisation de son invention, Bertha, qui croit toujours autant en lui, est bien décidée à lui prouver le contraire en frappant un grand coup.

    Tricycle Benz 3 – modèle utilisé par Bertha Benz lors de son voyage

    Tricycle Benz 3 –  La Benz Patent-Motorwagen Numéro 3 de 1888, modèle utilisé par Bertha Benz lors de son voyage, qui fut très médiatisé.

    De Mannheim à Pforzheim

    Au petit matin du 05 août 1888, sans en informer Carl – et sans la permission des autorités – Bertha Benz, 39 ans, emmène ses fils Eugen et Richard – âgés de 15 et 13 ans – à bord d’un tricycle Benz 3, pour un périple de 106 km de Mannheim à Pforzheim (en passant par Heidelberg) ; une visite à sa mère qui fait d’elle la première personne à conduire une automobile sur une longue distance, en dehors du cadre très contrôlé des essais très courts menés en présence de mécaniciens. En dehors, également, des sentiers battus : les routes pour automobiles n’existent pas !

    Le voyage effectué à une allure moyenne de 15 km/h prend la journée et l'équipée atteindra Pforzheim à la tombée du soleil. Bertha télégraphiera alors son succès à son époux, avant de rentrer – toujours en automobile – quelques jours plus tard.

    Bertha est parvenue à réaliser son périple dans la journée, prouvant ainsi que l’automobile avait un futur prometteur. S’il y a bien une chose dont elle était certaine, c’est que l’automobile dans laquelle le couple a énormément investi doit devenir un succès commercial, une fois que le public aura compris son utilité. Surtout, elle voulait que Carl comprenne que sa création a un avenir. Une ironie plutôt cocasse, quand on sait que celui-ci n’en était pas encore vraiment certain...

    Au cours du périple, Bertha la pionnière doit rivaliser d’ingéniosité pour relever les défis techniques et mécaniques qui se présentent à elle.

    Lors du périple de Bertha Benz en 1888 (vidéo 2019)

    Lors du périple de Bertha Benz en 1888 (vidéo 2019)

    Entre autres embûches, elle doit nettoyer une conduite de carburant obstruée avec sa longue épingle à chapeau, utiliser une jarretière pour isoler un câble, arracher quelques bouts de tissus de ses vêtements pour stopper une fuite de tuyau...

    Dans les montées, le moteur n’étant pas insuffisamment puissant, les deux adolescents Eugen et Richard sont mis à contribution pour pousser.

    La voiture n'a pas de réservoir d'essence et son carburateur ne peut emporter que 4,5 litres d'éther de pétrole (la ligroïne), nécessaire au fonctionnement du véhicule... et à l'époque, il n'existe bien évidemment pas de station-service ! Bertha Benz doit s’arrêter à Wiesloch pour acheter le carburant qui ne peut être trouvé que chez des apothicaires ou pharmaciens.

    Grâce à l’assistance d’un forgeron, elle fait réparer la chaîne. Lorsque les patins en bois des freins commencent à faiblir, elle fait appel à un cordonnier pour les recouvrir de cuir : la plaquette de frein était inventée.

    Pilote d'essai avant l'heure

    Une vidéo de Mercedes-Benz (plus bas) s'appuie sur sa mise en scène pour souligner l'une des difficultés majeures du voyage de Bertha Benz : les réactions des personnes croisées en chemin. Outre la place des femmes dans la société d'alors, gardons en tête qu'à cette époque les voitures étaient tirées par des chevaux.

    Carl Benz était un ingénieur génial, mais assez peu porté sur les affaires. Aussi, il ne semblait pas croire au potentiel commercial de son invention. D'autant qu'à cette époque, le Kaiser adorait les chevaux et tenter de les remplacer passait pour un acte antipatriotique.
    L’Église très conservatrice voyait l'automobile comme une invention du diable. C'était insuffisant pour décourager Bertha Benz qui voulait à tout prix prouver les capacités de la Patent Wagen.

    Bertha Benz dut réparer des pannes en piochant dans ses vêtements pour effectuer les réparations. La pharmacie dans laquelle elle acheta de l'éther de pétrole (ligroïne) est aujourd'hui considérée comme la première station-service de l'histoire.

    First filling station, Wiesloch, Germany (TravelmeetsFood.com)

    TravelmeetsFood.com

    Au terme de ce voyage de 12 heures, Bertha, et ses fils,  rallia Pforzheim et signa ainsi le premier long trajet d'une automobile, qui connut un grand retentissement (comme elle l’avait prévu) et marqua l’histoire de l’automobile.

    Au cours du périple, Bertha envoya régulièrement des télégrammes à son mari pour le tenir au courant de l'avancement du trajet. En même temps, elle consigna soigneusement les problèmes rencontrés dans un carnet : une aide précieuse pour améliorer les versions suivantes du prototype.

    Bertha Benz "itinéraire" (Mercedes-Benz)

    Mercedes-Benz

    Ainsi, grâce à ce premier test sur longue distance, des corrections et des améliorations sont apportés aux modèles, pour améliorer le système de freinage ou mieux passer les côtes notamment.

    Ce voyage a permis de faire une publicité inouïe pour l'époque. Par son coup d’éclat, Bertha éveille l’intérêt du public pour l’automobile, montre l’utilité qu’elle peut avoir et la nécessité d’effectuer des tests de conduite à plus grande échelle pour développer des modèles. Par la suite, quelque vingt-cinq exemplaires de la Patent Wagen furent produits.

    Mercedes-Benz retrace en vidéo le voyage de Bertha Benz

    La marque d'automobiles allemande revient sur le parcours effectué le 05 août 1888 par Bertha Benz, premier long trajet en automobile qui changea l’histoire de l’automobile. Son petit film retrace cette épopée pour la Journée internationale des femmes (08 mars 2019) où l’histoire automobile est à l’honneur, qui nous informe sur ses origines ; notamment le fait (non-négligeable) que la première personne à avoir conduit une voiture, sur une longue distance, fut une femme.

    [en][de] [https://www.youtube.com/watch?v=vsGrFYD5Nfs]
    [fr] [https://www.youtube.com/watch?v=qEXvO-cvR2c]

    Dans ce court-métrage, l’histoire originale a été respectée. Celui-ci évoque bien les difficultés rencontrées par Bertha, parmi lesquelles plusieurs pannes que la conductrice a toutes réparées avec les moyens du bord (voir plus haut). Par ailleurs, Bertha dut se heurter aux réactions des gens qu’elle croisa en chemin, tantôt hostiles ou étonnées.

    Grâce à la vidéo, on découvre qu’elle a dû trouver de la ligroïne, qui sert de carburant, et que l’on ne trouve que chez l’apothicaire. Elle s’arrête donc à Wiesloch et va à la pharmacie. Ce qu’on ne voit pas dans le spot, c'est le forgeron qui l’a aidée à réparer une chaîne ; les freins qui devaient également être réparés et qui firent que Bertha Benz inventa les plaquettes de frein !

    La Bertha Benz Memorial Route

    En 2008, la Bertha Benz Memorial Route, retraçant son trajet de Mannheim à Pforzheim, est mise en place, reconnue comme route touristique allemande et membre de la Route Européenne du Patrimoine Industriel.

    Bertha Benz Memorial Route (TravelmeetsFood.com)

    TravelmeetsFood.com

    En 2007, une initiative, dirigée par Edgar et Frauke Meyer fonda deux associations à but non lucratif, "Bertha Benz Memorial Route e.V." et "Bertha Benz Memorial Club e.V.", pour commémorer Bertha Benz et son acte pionnier historique.

    Le 25 février 2008, la Bertha Benz Memorial Route est officiellement reconnue en tant que route touristique par les autorités allemandes, un monument dynamique de 194 km représentatif de la culture industrielle de l'Allemagne.

    Historique
    Ouverture 2008
    Caractéristiques

    Longueur

    Altitude

    Aller-retour : 194 km

    89 m à 359 m au-dessus du niveau de la mer

    Territoire traversé

    Région

    Villes principales

    Bade-Wurtemberg (Allemagne)

    Circuit : Mannheim, Pforzheim, Mannheim

    Wikipédia

    Lien utile : Germany Travel

    "Mieux vaut tard que jamais"

    Les décennies qui suivent "l'exploit" de Bertha Benz voient le développement de l’automobile et son adoption progressive par le grand public. En 1914, Carl reçoit le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Karlsruhe où il a étudié ; il meurt en avril 1929.

    En mai 1944, Bertha Benz est faite Honorable Sénatrice par l’Université de Karlsruhe, pour son 95e anniversaire...

    Elle meurt deux jours plus tard.

     

    Comme qui dirait :

    ... "Mieux vaut tard que jamais"

     

    Bertha Benz "Mieux vaut tard que jamais"

     

    Aujourd'hui comme dans beaucoup d'autres secteurs, l'industrie automobile reste largement dominée par les hommes.
    Les choses évoluent néanmoins lentement. C'est notamment le cas au sein du groupe Daimler, qui a récemment nommé Katrin Adt pour remplacer une autre femme, Annette Winkler, à la présidence de Smart.
    D'autres femmes dirigent des constructeurs, comme Linda Jackson chez Citroën ou Mary Barra chez General Motors.
    Bertha Benz aurait eu 170 ans le 03 mai 2019. À cette occasion, le musée Mercedes de Stuttgart la mit à l'honneur du 03 au 05 mai.

     

    ----------

    Sources

    Liens utiles de Wikipédia

     

     

     

    haut de page