• Commentaires homosexualité

     

    Quand la "créativité" homosexuelle annonce les nouvelles "parentalités"

    Superbe commentaire de Jeanne

    le 25 juin 2018

    #forum1992368 Affiche cathophobe de Tours...

    [archive.fo ou archive.is sans les vidéos et voyelles accentuées mal transcrites :-/]

     

    Je suis homosexuelle, et j’en ai ras le bol de ces gens qui veillent à dénigrer les religions avec de telles abjections. Si je passe devant une affiche de la sorte et que je peux l’arracher, je pense que je n’hésiterai pas une seule seconde. Je dois faire partie de ces homos qui se haïssent...

    Le corporatisme et la coterie élitiste homosexuelle, je n’en peux plus. Qu’ils arrêtent de provoquer les religions, les conservateurs, les chrétiens, les musulmans etc... Pour ma part, je déteste évoquer ma vie personnelle et les lobbyistes homosexuels sont un fléau.

    Cette affiche est une honte. J’ai l’impression qu’ils veillent à faire porter à tous les homosexuels le visage de la décadence. Je n’ai aucun problème avec les religions et je n’aime pas qu’on touche aux religions ou aux gens qui sont conservateurs et n’aiment pas cette politisation de l’homosexualité.

    Et, si on pouvait nous consulter pour savoir combien d’homosexuels se sentent représentés par la Gay-pride, les Conchita, les Fourest, les chiffres seraient intéressants. La sexualité n’a pas à être érigée en étendard pour le progressisme décadent.

    Ps : j’étais aussi contre le mariage homosexuel qui est une aberration pour moi. Être homosexuelle, c’est être différente. Et, c’est surtout veiller à ne pas offenser la majorité de la population qui est à ce que je sache hétérosexuelle. J’espère qu’un jour ils cesseront de vouloir utiliser l’homosexualité comme ils le font. C’est insupportable !

    Bien à vous

     
    • #1992432
      le 25/06/2018 par guili guili

      Merci pour ce message plein de bon sens.

    • #1992468
      le 25/06/2018 par Robespierre

      J’ai des collègues homosexuels, hommes et femmes, efficaces, courtois, cultivés, dont l’un est même un croyant convaincu. Sauf quelques allusions et quelques blagues de temps en temps, leurs habitudes sexuelles ou les miennes ne sont jamais au centre de nos relations professionnelles.

      De même avec les homosexuels qui font partie de mon cercle d’intimes. Bien sûr les taquineries peuvent être un peu plus graveleuses que dans le cadre professionnel parce que ce sont des amis. Mais leurs mœurs sexuelles ne sont pas le centre de nos échanges, loin de là. Elles ne sont qu’un épiphénomène de tout ce qui s’agrège et constitue leur identité. Ces personnes ne se haïssent ni se s’aiment avec démesure. Simplement elles ont de nombreux centres d’intérêt, des passions variées.

      En conséquence, comme des adultes ayant quitté l’égocentrisme infantile, elles ont d’autres sujets de conversation qu’elles-mêmes et s’avèrent stimulantes intellectuellement. Un désaccord politique, un débat d’idées avec elles n’aboutit pas à l’appel aux émotions, au constat qu’elles ne sont pas « aimées » parce que le contradicteur aurait « peur » (blabla+phobe).

      Mais il existe toute une frange de personnes qui ne parviennent qu’à s’imposer par la manipulation. N’ayant pas grand-chose d’intéressant à apporter à un groupe, elles suivent alors d’autres voies. Vous les connaissiez enfant : le chouinard pervers qui reste assis sur le banc de touche quand tout le monde joue au ballon. Il s’applique à renifler et à lancer une piaulante élégie, en observant du coin de l’œil ses effets, jusqu’à ce que plus personne ne s’amuse pour ne s’occuper que de ses souffrances imaginaires.

      Ces gens emploient la stratégie du rom’ qui se plante à genoux devant vous et essaie de vous extorquer de l’argent en vous culpabilisant. Car beaucoup de gens ont un bon fond. L’évolution nous a conduit à éprouver fortement de l’empathie, ce qui nous permet de nous socialiser efficacement et à l’espèce de prospérer. Certains tentent de pervertir le mécanisme et d’en tirer profit en gagnant du pouvoir.

      Ces faux-malades chroniques s’efforcent de détruire l’échelle hiérarchique normale, celle qui nous conduit à préférer, indépendamment de l’usage de leur kiki, les individus énergiques, tournés vers le futur, focalisés sur l’intérêt collectif, ouverts d’esprit parce que bien dans leurs pompes. Ils veulent la remplacer par une échelle de valeurs négatives : le pouvoir aux souffrants, dépressifs, tournés vers le passé...

    • #1992486
      le 25/06/2018 par Que Toute Chair Fasse Silence

      Bonjour Jeanne.
      Votre orientation sexuelle ne regarde que vous, c'est votre intime particulier, que vous aimiez les femmes n'indispose que les imbéciles.
      D'ailleurs la plupart des gens se moquent bien de savoir qu un tel ou un autre est homosexuel. Pour l immense majorité des gens, c'est une question indifférente.
      La vérité c'est que certaines associations jouent de la provocation, du scandale pour mieux se victimiser, incite les gays à s'offusquer de toujours plus d'absurdités pour créer de toute pièce l homophobie. C'est leur fond de commerce.
      Cette affiche en est la preuve flagrante.
      Il convient, chère Jeanne, d'ignorer ces tristes aptères.
      L'indifférence est la plus grande des luttes.
      Ils paieront cette fantasia. Croyez-moi, quand ces gosses conçus n'importe comment deviendront adulte sans père ou sans mère, ils vont la payer l addition ! Et elle sera plus qu'amère.

    • #1992490
      le 25/06/2018 par Georges 4bitbol

      Beaucoup de sagesse, d’humilité et d’intelligence dans ce beau message.

    • #1992627
      le 25/06/2018 par Michelly58

      @Jeanne Je vous félicite pour cette intervention ô combien juste et intelligente. Ça fait plaisir de voir des êtres authentiques luttant contre la mafia arc-en-ciel, si seulement les lesbiennes et homosexuels étaient aussi lucides que vous quant aux manipulations de leur représentants auto-proclamés, ils seraient moins marginalisés. Il serait bon de mener un front commun contre se ghetto de la pensé qui fait plus de mal à l’humanité qu’autre chose, ne devrions être fière d’être humain avant de revendiqué une sexualité qui relève de l’intime. L’organisation d’une Human Pride serait beaucoup plus judicieuse.

    • #1992895
      le 25/06/2018 par Lila

      Je suis également homosexuelle et croyante, oui oui les deux ne sont pas incompatibles, et comme vous, je ne me sens nullement représentée par ces groupes qui organisent ces rassemblements communautaires prônant toujours un peu la plus de décadence à tout va, certes ambiance festive mais quel est l’intérêt de tous ces déguisements ?
      Je pense que ces manifestations visent surtout les jeunes...

    • #1993011
      le 26/06/2018 par Jeanne

      Merci, pour les retours.

      Lila. Je pense que la gay pride attire les jeunes et les amateurs de la nuit comme vous l’avez évoquée. La Gay pride, c’est aussi le spectacle abject que les homosexuels, nous sommes, des dépravés qui ne pensent qu’au plaisir charnel. Ce qui est faux. Et, j’en veux à la coterie homosexuelle d’avoir agit pour qu’un tel spectacle nous salissent. Sur Twitter, on a fait sauter mon compte car j’évoquais mon refus de valider le mariage homosexuel.

      On ne peut plus parler, écrire et même émettre des avis discordants. Tant mieux que je ne sois plus sur ce réseau, cela me fait avancer sur les projets pro.

      J’ai 32 ans, et je n’en ai jamais fait une de Gay pride. Je trouve cela d’un ridicule et d’une bouffonnerie abyssale. La Gay pride revêt de nos jours un aspect clairement funeste et correspond à un agenda mondial. Ils tentent de l’imposer à tous les pays qui ont une assise religieuse. J’espère qu’un jour, on arrivera à se mouvoir sans avoir à accepter : la Gay pride, la PMA|GPA pour des couples homos. La pma n’a pas à être utilisée par des couples homosexuels. Je refuse de faire galérer un enfant qui devra subir les moqueries et les situations délicates d’avoir « deux mamans ». Ces deux termes sont aussi terribles qu’antinomiques. Les lobbyistes essaient de tout inverser, et de valider ce qui ne se fait pas.

      Les progressistes sont une plaie. Ils utilisent l’homosexualité à des fins de pourrissement de la société. Et surtout parler des homosexuels, c’est éviter de parler des lois, des luttes des classes, d’économie, de politique.

      Le compassionnel béant (des politiques, médias, monde artistique) pour les homosexuels n’est qu’une vaste supercherie.
      Plus ils agissent de la sorte, et plus je deviens extrême sur mes vues politiques. Leur prosélytisme sur l’homosexualité est la cause de bcp de conflits et de la détestation que certains éprouvent contre les homosexuels. Et cela divise la société entre homos/hétéros. Leur division cultive les haines, les rancœurs, ils le savent d’où l’intérêt de toujours surenchérir dans leurs délires.

      J’ai toujours été une Soralienne * et ce site est le meilleur espace pour révéler l’état de pourriture de nos sociétés.
      Je suis contente de voir que d’autres personnes homosexuelles suivent Soral. :-) Il me fait bcp rire et on se cultive bcp grâce à lui.

      Bien à vous

      ____________________

      * Dès le début des années 2000, Alain Soral pourfend dans ses livres ce qu’il qualifie de communautarisme : il s’en prend vivement aussi bien aux mouvements homosexuels ou féministes qu’aux associations représentatives de la communauté juive, dans des termes qui se veulent souvent provocateurs. Pour Alain Soral, la montée du communautarisme en France est dangereuse pour la République et constitue une atteinte au principe d’universalité républicaine, car, à sa conception « fait[e] d’histoires comparées, de métissages, de transformations » elle tendrait à substituer « un débat réduit à la compétition victimaire. Soit l’Histoire ramenée à l’éternelle persécution des femmes, des pédés, des Arabes, des Noirs, des Juifs… » (Cf. entrée « Intellectuel communautaire. Universalisme et duplicité », Socrate à Saint-Tropez : texticules). Dans son analyse de la société contemporaine, il prétend démonter les mécanismes de ce qu’il appelle l’« idéologie du désir » promue par l’omniprésence de la publicité, les journaux féminins et le phénomène de « starisation ». Il a vivement critiqué certains mensuels féminins qui, selon lui, transforment les consciences et relèguent la femme au statut de « femme-objet » consommatrice. Il expose son idée selon laquelle le système s’accommode très bien d’une situation où les femmes travaillent et consomment et que le féminisme, vu sous cet angle, n’est pas forcément un mouvement de libération mais un « allié objectif » du capitalisme.  (Wikipédia) Voir aussi Alain Soral - Égalite et Réconciliation

      ____________________

    • #1993372
      le 26/06/2018 par Lila

      Merci @Jeanne pour vos commentaires.
      Les LGBT veulent s’imposer dans la société en choquant, sans faire preuve ni de retenue ni de respect (blasphème, attaques agressives envers les religions etc) en voulant être acceptés par toutes les instances (politiques, religieuses) et exigeant eux le respect et tolérance etc c’est ce que je leur reproche de plus en plus. Comme cela a été dit au dessus, cela relève de l’intime et quand on est homosexuel, il faut accepter de vivre autrement, d’être parfois incompris et/ou moins toléré.
      Beaucoup d’homosexuels ont en horreur toute cette vile propagande.

    • #1994181
      le 27/06/2018 par hunter

      Très bien vu. Les lgbt exhibitionnistes, attirent un dégoût voire une haine qui monte, qui malheureusement retombera sur des gens comme vous Jeanne, alors que visiblement, comme on dit chez moi, you’re a good person.

      Merci de votre texte.

      Adishatz

    • #1994583
      le 28/06/2018 par Fran

      Superbe message. Rien à (re)dire. Pour info, je ne suis pas homosexuelle, donc je ne prends pas parti et ai une vision "de loin". Je ne suis pas homophobe mais je pensais, comme vous, Jeanne, que les homosexuels puissent en avoir "ras-le-bol" de tout cet étalage qu’on fait actuellement de l’homosexualité (avec plus ou moins de bon goût d’ailleurs)
      Encore merci pour ce témoignage
      Fran

       

      ____________________

      Autre discussion dans [https://www.causeur.fr/comites-ethique-morale-gpa-pma-155433]

      En tant qu'homosexuel je ne suis pas d'accord avec vous qui dites que vous êtes homophobe (phobe = détestation, rejet). Que l'on ne soit pas d'accord je l'accepte, d'ailleurs je suis farouchement contre la GPA et je n'étais pas favorable au "mariage homosexuel" (seulement favorable à une égalité sociale et fiscale). Mais je suis le "beau-père" d'un fils de mon "mari" qui vit sa vie normalement, ne me rejette pas, qui a eu des difficultés à accepter qu'il avait un "beau-père" mais qui a fini par l'accepter car je le soutenais dans sa vie de tous les jours. Normal je le suis, seulement différent. Je ne veux pas singer les personnes normales, je veux juste que l'on accepte ou que l'on tolère ma différence, sans en exiger plus... je pense que ce n'est pas si difficile à supporter. (PatesRiches)

      Réponse de saintex à PatesRiches • C'est un discours "d'honnête homme" que vous tenez. Qui et combien y trouveraient à redire  [...]

       

    19 février 2019 : Mort de Karl Lagerfeld

    ... cet Allemand qui était la France (La lettre patriote [archive]) | Des hommages (pas toujours tendres) à l'icône emportée par la maladie (L'Internaute [archive sans les médias])

    Karl Lagerfeld est toujours resté très discret sur sa vie privée, mais n'a jamais cherché à cacher son homosexualité. Un thème dont il aimait parler parfois de manière très cash. [...] Dans la version britannique du magazine Vice, le couturier affirmera par ailleurs son opposition "au mariage gay" en ces termes :

    • "Dans les années 60, tout le monde réclamait le droit à la différence. Et maintenant, soudainement, tout le monde veut une vie bourgeoise". (L'Internaute)

     

    [...] il y a le Karl politique. En novembre 2017, il qualifie les migrants établis en Allemagne d’"ennemis" des Juifs. Critiquant la politique d’accueil des migrants d’Angela Merkel, il déclare : "On ne peut pas […] tuer des millions de Juifs pour faire venir des millions de leurs pires ennemis après". En mai 2018, il déclare envisager de renoncer à la nationalité allemande en raison de la politique migratoire d’Angela Merkel. (La lettre patriote)

    La vie de Karl Lagerfeld en images (L'Internaute)

     

     

     

    haut de page