• Immigrationnistes !

     

    « S'ils viennent pour nos Fruits il faut qu'ils acceptent nos Racines »

    (dixit )

    Des dangers mortels de l’immigration de masse

    Immigrationnistes !

    Nous devons être fous, littéralement fous à lier dans ce pays, pour autoriser chaque année l’entrée de 50 000 personnes, qui seront à l’origine de la future augmentation de la population d’origine immigrée. J’ai l’impression de regarder ce pays construire frénétiquement son propre bûcher funéraire.

    Enoch Powell

    Traduction complète du discours d’Enoch Powell : Des fleuves de sang (20 avril 1968)

    Immigration, Grande-Bretagne et Europe

    Fdesouche livre un documentaire-clé sur la politique d’immigration en Grande-Bretagne et en Europe • Le film original dure 1 heure. Il est présenté ici en version abrégée de 40 minutes. Fdesouche a retiré la partie commentaire pour ne garder que la trame historique. Ces coupes expliquent les ruptures sonores occasionnelles (Fdesouche n’a pas encore les moyens de remixer les films…)

     

    Migrants et allocations

    Dès qu'il s'agit de parler du statut des migrants et des aides auxquelles ils auraient droit, les affirmations les plus fantasques fusent. Hoaxbuster fait un point clair et factuel sur la situation... > Quand les fantasmes ont la peau dure

    Ma réaction après cet article (janvier 2017) :

    Bonjour

    Intéressant, mais ça, c'est sur le papier.

    En pratique, il en va autrement, sinon comment expliquer ces débordements de violence et de haine de part et d'autre (Français / migrants), qui elles sont bien réelles et palpables ?

    Mon fils (Français, 27 ans et au RSA) n'arrive pas à trouver un logement parce qu'il "ne correspond pas aux 'critères'" (sic)

    Je comprends qu'il puisse y avoir déformations au sujet des migrants de la part des Français aux situations tout aussi précaires, c'est dans la logique de la nature humaine : pourquoi donner à "l'autre" (l'étranger) ce qu'on refuse aux natifs.

    C'est, selon moi, l'expression d'un ras-le-bol désespéré des classes sociales défavorisées en France, un "appel au secours" comme diraient les psy.

     

    ____________________

    Voir

     

     

     

    haut de page