• Commentaires "carbu et transition"

    « Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre,
    pour qu'il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu'il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu'il n'ait pas le temps pour la rébellion. »

    Aristote

    Fil d'articles et de commentaires

    ... sur un sujet très préoccupant... s'il en est

    Novembre 2018

    Gilets jaunes

    Commentaires "Carbu et transition"

    Gilets jaunes... Que révèle ce mouvement ? a demandé Notre Temps à Jean Viard, sociologue (Directeur Recherche associé à Science Po /CNRS )

    Pour moi, le déclencheur, c’est la limitation sur les routes secondaires à 80 km. C’est un symbole de mise à distance. Les "gilets jaunes" ne sont pas des anti écolos. La charge financière que payent les habitants des territoires périurbains avec la hausse du carburant n’est pas du tout la même qu'en ville. Il y a environ 35% de Français qui sont obligés d’aller travailler en voiture et 70% qui le font. Cette hausse est censée inciter les gens à consommer moins de carburant mais il est évident que celui qui est obligé d’aller travailler en voiture n’a aucune capacité à changer de comportement. Partout dans les grandes démocraties, le territoire périurbain est en révolte contre les métropoles. Mais on ne peut pas opposer la France du vélo à la France de l’automobile. Quand il faut faire 50 ou 60 kilomètres en moyenne pour aller travailler, à vélo, ce n'est pas possible. Je caricature un peu en disant cela, mais la question, c’est comment penser un modèle écologiquement responsable dans le périurbain ? Pour l’instant, rien n’a été proposé. S’il n’y a pas de réflexion globale pour déterminer comment nous voulons vivre tous ensemble dans un modèle écologique, nous n’y arriverons pas.

     

    Gilets jaunes et humeur noire – Causeur 19 novembre 2018 [archive]

    Commentaires du 19 novembre 2018

    Pierre T.  : Pourquoi les gouvernants sont-ils si éloignés du peuple ?

    -1- Parce qu'ils habitent à Paris,

    -2- Parce qu'ils n'ont pas les mêmes critères économiques en terme de revenus,

    -3- Parce qu'ils "travaillent" en grande majorité dans des bureaux, des administrations, bien au chaud

    -4- Parce qu'ils ignorent véritablement ce qu'est la vie d'un travailleur de banlieue ou de province

    -5- Parce qu'ils n'entendent pas suffisamment sa souffrance

    -6- Parce qu'ils refusent d'accepter la perte de sa souveraineté

    -7- Parce qu'ils refusent de protéger leur identité de Français

    -8- Parce qu'ils sont inféodés à des lobbies internationaux, économiques ou idéologiques, qu'il refuse

    -9- Parce qu'ils ont scandaleusement bafoué le référendum de 2005 qu'il a rejeté

    -10- Parce qu'ils sont déconnectés de la réalité de la vie, et par conséquent se moquent de lui

    -11- Parce qu'ils dénoncent le "populisme" alors qu'ils devraient le soutenir.

    Bellocq : La désillusion est vertigineuse

    En dix-huit mois, le décor monté à la hâte s’est effondré, la mise en scène ambitieuse se disloque, les acteurs venus de gauche et de droite ne trompent plus personne. Le pouvoir auquel les Français n’avaient accordé qu’une confiance de second choix, faute de mieux, avait séduit dans les premiers jours. Le Président incarnait le renouveau d’une verticalité brillante. Il exprimait aussi une volonté de rassemblement et de redressement du pays. Une partie des électeurs de droite se laissait convaincre. Puis le voile s’est déchiré, progressivement d’abord par quelques formules blessantes à l’encontre des gens d’en bas, de ceux qui ne sont rien, des Gaulois. Le peuple français a ressenti que cet homme ne se reconnaissait pas en lui. Il a découvert chez lui le mépris profond, structurel qui l’habite. L’affaire Benalla a révélé la dissimulation qui entourait l’occupant de l’Élysée, privilégiant sa cour et son bon plaisir, à cent lieues des préoccupations quotidiennes des Français.

    Mépris et mensonge : tels sont les deux piliers du pouvoir auquel les « gilets jaunes » ont livré leur premier assaut, samedi [17 novembre]. Cette fois, il ne s’agissait pas d’une action syndicale pour la défense de tel ou tel privilège de corporation. Non, cette journée de protestation du 17 novembre exprimait la colère d’un peuple méprisé et trompé. C’était la manifestation des oubliés, celle de la France périphérique, qui travaille, gagne peu, roule beaucoup et voit son pouvoir d’achat et ses libertés rognés un peu plus chaque jour par une caste métropolitaine hautaine et désinvolte. Dans les grandes villes, il y a des transports en commun, des magasins et des services à proximité. Il y fait un peu moins froid l’hiver. Dès qu’on s’en éloigne, les salaires et les revenus sont en moyenne moins élevés, mais la vie n’y est pas nécessairement moins chère, pour les transports ou le chauffage notamment. C’est ce qui explique que le point focal des manifestations soit, parmi de nombreux autres sujets, la hausse des carburants. Celle-ci est le nœud du mensonge et du mépris.

    Le mensonge, c’est l’alibi grossier de la transition énergétique pour faire face au réchauffement climatique. Qui peut, sérieusement, imaginer qu’un gouvernement qui dispose théoriquement d’un mandat de cinq ans pour réformer le pays en profondeur, comme il le prétend, puisse se donner pour priorité une action à très long terme dans un domaine où les frontières n’existent pas et où la France ne peut avoir qu’un poids imperceptible. L’écologie fiscale punitive est un subterfuge qui prend les Français pour des gogos. L’appel à l’effort énergétique et financier des Français est une supercherie éhontée à laquelle le Premier ministre a, une nouvelle fois, eu recours dimanche soir. La réalité est tout autre : les résultats des mesures économiques et fiscales se faisant attendre, le courage de la baisse des dépenses publiques étant aux abonnés absents, notre gouvernement et notre Président, si savants, si sûrs d’eux, ont recours à des expédients pour sauver le budget. La TVA était la solution la plus courageuse et la plus intelligente car elle est payée par les touristes et rééquilibre nos échanges extérieurs. Le pouvoir actuel a choisi la voie de la facilité : faire payer les Français en leur racontant des bobards !

    Lorsque le mensonge est trop grossier, il est déjà méprisant, mais cette fois, le mépris devient systématique et multiforme. On peut le résumer en deux mots : d’abord, celui de « pédagogie », qui revient constamment. Le « paîs, paîdos » grec d’où vient le mot, c’est l’enfant. Le second mot, c’est celui que, d’une voix doucereuse et attendrie, emploient nos ministres : « accompagner ». Les Français sont des enfants, des mineurs irresponsables à qui il faut expliquer ce qu’ils doivent faire, et qu’on va prendre par la main pour qu’ils le fassent. Cela va consister à redonner d’une main à quelques-uns ce qu’on a pris de l’autre à tout le monde, ou presque. Les classes moyennes qui sont au milieu donnent mais ne reçoivent pas : elles sont dans la rue, et c’est une première. – Bd Voltaire

    Réponse de Bourquin à Bellocq : "faute de mieux" ?

    "... Le pouvoir auquel les Français n’avaient accordé qu’une confiance de second choix, faute de mieux ..." : "faute de mieux" ? Qui vous raconte ces histoires que l'on lit au enfants pour les endormir le soir, et qui visiblement vous ont vraiment endormi, qu'il n'y avait ni personne, ni rien "de mieux" ? Voilà 40 ans et plus que l'UMPS (présentement LREM) raconte aux Français que les représentants du Front national (présentement Rassemblement National) sont des ignares, incompétents et patati et patata, qu'ils mettront la France au fond du trou si, par malheur, ils arrivaient au pouvoir, or que voit-on aujourd'hui ? La France aujourd'hui est dans le trou (de la 4ème place elle a dégringolé à la 7ème place) sans même qu'un seul représentant du FN-RN ait pris l'une des plus simples décisions d’État la menant dans cette situation. Oui, il est possible d'avoir mieux et de faire mieux que ces ramassis d'incompétents qui nous ont gouverné ces dernières décennies.

     

    « Sauvons des vies. Les 10 règles simples pour organiser un barrage "sûr" ! » L’édito de Charles SANNAT - Insolentiae [https://insolentiae.com/sauvons-des-vies-les-10-regles-simples-pour-organiser-un-barrage-sur-ledito-de-charles-sannat/] [archive]

    Commentaires du 20 novembre 2018

    Nos journaleux ont réussi leur coup, à savoir faire de cette manif un rassemblement de nazillons franchouillards. Le coup classique quand on ne peut gérer (années sombres etc.). Bien sûr, cela bloque des gens mais jouez le jeu au lieu de lutter contre votre faux ennemi ! [...]  (RALQ)

    Weingarten et ses mesures radicales

    Les bottes de paille ça freine (pas les camions) mais les voitures folles, une poignée de clous lancés aussi pour les récalcitrants en aval qui auraient blessé quelqu’un, ils n’iraient pas loin. [...]

    Savonarole l'organisé

    "Les chicanes doivent obliger à passer au pas. Ce n’est pas compatible avec le passage de camions. Choisissez des points de blocage où vous pouvez organiser une déviation pour les poids lourds." Placez des véhicules en quinconces espacés avec warning [...] ralentissez, ne bloquez pas. Les parpaings sur la chaussé ça marche aussi, que chacun vienne avec son parpaing -). communiquez avec banderoles prévoyez des guetteurs...

    Didier a regardé un film

    Avez-vous vu le film « Mon oncle d’Amérique » ? Il y est décrit une expérience où l’on met un rat dans une boîte au plancher électrifié. On envoie régulièrement des décharges électriques aux occupants. Si on met un rat seul, il dépérit du fait du stress. Si on met deux rats, ils se battent entre eux… mais supportent alors le stress et ne dépérissent pas ! On en est là. Les rats se battent entre eux, dans cette France électrifiée La solution est bien sûr d’arrêter ceux qui déclenchent les décharges électriques. Mais ces bovins à gilet jaune ne sont pas à même de le comprendre, ni n’en ont les couilles [...] Ceux qui appuient sur le bouton électrique le savent bien.

    Generalchanzy a écouté des "experts"

    Vous avez peut être écouté les experts à la TV. "Quand on interroge les manifestants, ils n’ont pas de revendications précises". Pauvres experts de pacotille ! Leur revendication c’est "où est l’argent ?". Ceci dit, jaune ou pas jaune, encapsulé dans une quatre roues d’une tonne, il y en a beaucoup qui se sentent invincibles. On appelle ça les "accidents de la route" avec ou sans manif. Autant de jaunes avec autant de sympathisants sous le froid et la pluie. Le gouvernement ferait bien d’arrêter "d’entendre" avant que ça dégénère.

    Voir Les Gilets Jaunes

    Voir (externe) Comment VRAIMENT emmerder le système (A.R.T. Survie) [archive]

    Voir aussi (2016) Ne t’attaque pas au système, démode-le !

     

    Transition

    Commentaires "Carbu et transition"

     

    La formidable arnaque à la taxe carbone et aux taxes sur le carburant automobile - YouTube [https://www.youtube.com/watch?v=q-eSb_d-7Qc]

    « ... Quant au malus dit écologique pour les voitures, basé sur le CO2, alors que les vrais polluants sont les particules fines, le soufre et les oxydes d’azote… »

    Quelques docs

    Le reportage intégral : https://rutube.ru/video/17084489d6856b8dd2b2ca78d814eaa0/

    Les 2 chaînes YouTube de Artémisia Collège

    1. Artémisia Collège - YouTube

    2. Ac Floraison - YouTube

    infos et dossiers https://artemisia-college.info/

    infos, dossiers, documentaires et film https://ecobio-attitude.org/

    infos et dossiers de géopolitique https://partisansfrancelibre.fr/

    [en] Cargo ships are the world's worst polluters, so how can they be made to go green?

     

    Silence médiatique : La seule alternative réaliste aux carburants polluants est le GPL [http://echelledejacob.blogspot.com/2018/11/silence-mediatique-la-seule-alternative.html] [archive]

    « Les véhicules hybrides ou électriques sont des non-sens technologiques, financiers et écologiques, ils ne font que déplacer les problèmes de pollution en amont et les surcouts financiers en aval, chez l'acheteur final, sans compter sur l'énorme complexification des technologies. »

     

    Les antinucléaires, une catastrophe française – Causeur [https://www.causeur.fr/nucleaire-erwan-benezet-catastrophe-156243] [archive]

    Commentaires du 18 novembre 2018

    Je connais par cœur ces débats sans fin bourrés de fausses données économiques et techniques... Je n'ai absolument pas envie de me lancer dans le type d'argumentations filandreuses et pseudo-scientifiques ou pseudo-techniciennes que je vous vois produire tout au long de ce forum [...] (José bobo)

    Capitaine HADDOCK

    Tous les grands constructeurs européens d'éoliennes, se fournissent en pièces détachées made in China. Les éoliennes sont donc fabriquées avec une énergie issue essentiellement de centrales à charbon chinoises dont beaucoup de conception soviétique datent de 1946 et rejettent plus de 1000 g CO2/Kwh. Pour le Danemark et l'Allemagne on sait que ces pays "très écologiques" turbinent majoritairement au charbon bien pourri dont le lignite Outre-Rhin... Une étude de J.M. Jancovici montre qu'il faut 20 ans pour récupérer le seul carbone de fabrication des éoliennes et 30 ans pour que Mère Nature récupère le CO2 généré par la fabrication des cellules photovoltaïque. Et on ne tient pas compte du CO2 produit par cogénération avec le thermique fossile les jours sans vent ou sans soleil, ni des rejets lors du transport et de l'installation. Alors des éoliennes et du PV pour sauver la planète, bonjour les dégâts !.. Au final, dans la lutte contre le "réchauffement climatique", les éoliennes sont complètement inefficaces ! Et pour la production d'électricité : ridicule !... (27000 éoliennes en Allemagne pour 11,6% d'électricité et 7000 éoliennes en France pour 3,9% d'électricité). Et pourtant c'est pour limiter les rejets de CO2 que les décideurs veulent les installer. Comprenne qui pourra !...

    AGF

    Ajoutez-y le cobalt et le lithium nécessaires à la fabrication des voitures électriques et à leurs batteries et vous avez une idée encore plus charmante de ce vers quoi tend la "transition écologique". À grand renfort de primes les crânes d’œuf de l'économie nous ont poussés à acheter des diesel promis juré "propres". Ils nous traitent aujourd'hui d'assassins parce que nous ne mettons pas à 50000 km à la casse des voitures conçues pour en faire 4 à 500000... histoire de "sauver la planète. Bientôt la panacée de la voiture électrique aura peut-être fait long-feu. Comme ces éoliennes qui font bander les bobos qui n'en auront jamais à côté de leurs "lofts" à 12000 € le m².

    Lavacheàlaitquirit

    Comme j'ai expliqué sur ce forum, les deux EPR de Taishan construits par AREVA, dont l'un vient d'atteindre la pleine puissance et l'autre est envoie d'achèvement, représentent à eux deux 3300 Mégawatts. Compte tenu du facteur de charge et du facteur de charge des éoliennes, ceci représente plus de six mille éoliennes, pour une implantation au sol qui représente un gros centre commercial. Bravo, les écolos pour votre défense de la nature !

    Le délire actuel sur la "transition énergétique" et la voiture électrique, c'est que ça représente un eldorado pour le capitalisme. C'est d'autant plus juteux que les investissements sont soutenus par les taxes spéciales destinées à cette seule fin. La CSPE : 23% de la facture d'électricité, en hausse constante, et la TICPE sur le pétrole, exclusivement destinée à financer l'éolien. Les écolos sont des ardents supporters de Eon Musk, le pape de la bagnole électrique (pour sauver la planète) qui veut organiser pour des clients fortunés des virées dans l'espace, une insulte à la nature.

     

    GROS dommage collatéral – Pétition Change.org novembre 2018

    Pour que le gouvernement français s'engage réellement contre la déforestation

    Commentaires "carbu et transition"

    « ... Le soja est le premier responsable de l’Empreinte Forêt des Français. Il est surtout consommé par les animaux de nos élevages qui serviront à produire de la viande mais aussi des produits laitiers et des œufs, il est importé à 97% ! Ce soja pourrait être produit localement en Europe, sans OGM, et sans générer de déforestation. Mais les accords du GATT entre les États-Unis et l’Union européenne bloquent l’augmentation des surfaces de culture d’oléagineux en Europe.

    Quant à l'huile de palme, responsable de 61% de la déforestation en Indonésie, c’est la même chose. Le consommateur a permis de réduire l'usage de l’huile palme alimentaire de 25% entre 2010 et 2018. Pourtant, dans le même temps, la consommation totale d’huile de palme a augmenté de 325% à cause de sa présence dans les carburants ! L’usage des agrocarburants est encouragé par une directive européenne, et l’huile de palme est le premier biocarburant utilisé... »

    Voir Ingrédients à éviter

    Liens externes

    Appel citoyen pour des forêts « Zéro Empreinte » : il faut agir maintenant ! (Mr Mondialisation 15/11/2018) [archive sans vidéo]

    Chaque m² bâti par cette entreprise française sauve 1 km² de forêt amazonienne (Daily Geek Show) [archive sans vidéo]

    ____________________

    Voir aussi

    Pétrole, bagnoles et camisole

    Samedi 17 novembre 2018 : Gilets Jaunes

     

     

     

    haut de page