• Paris XIXe... siècle

     

    Une page d'histoire...

    ... trouvée dans un article fort intéressant au sujet de « migrants » et « d'Éducation nationale ». Le rapport ? Lisez là : [minurne.org] !

     

    [...] les épidémies de choléra ravageant régulièrement la ville dans la première moitié du XIXe siècle (les deux dernières en 1832 et 1848, 5% des Parisiens morts) [...] Victor Considérant, un socialiste [écrit] en 1845 :

    « Paris, c’est un immense atelier de putréfaction, où la misère, la peste et les maladies travaillent de concert, où ne pénètrent guère l’air ni le soleil. Paris, c’est un mauvais lieu où les plantes s’étiolent et périssent, où sur sept petits enfans [sic] il en meurt six dans l’année. »

    [...]

    Napoléon III a demandé au baron-préfet Haussmann en 1852 de rénover l’urbanisme de la capitale de la réglementation à l’architecture, et d’y percer de larges avenues et boulevards pour y faciliter la circulation des quelques soixante mille voitures à chevaux de l’époque. Une œuvre qui a fait de Paris « la Ville Lumière » [...]

     

    Voir La quarantaine, ce chiffon rouge abandonné