• Un dimanche matin comme tous les autres

    2016-2018

    Prisonnière

    Un dimanche matin comme tous les autres

    Martine

    Depuis [deux mois (depuis le 06 juin 2016)] Martine, 66 ans, habitante du 2ème étage d’un logement HLM de Bobigny (93), en fauteuil roulant, n’est pas sortie de chez elle.

    « J’ai appelé la compagnie d’ascenseur plusieurs fois. J’ai même contacté l’office d’HLM de Bobigny. J’ai fait toutes les démarches possible pour qu’on vienne le réparer mais on me répond toujours la même chose : la pièce défectueuse n’est toujours pas disponible »,

    explique-elle dépitée. Les élus de la ville n'apportent aucune réponse à Martine, ni aux autres locataires de l'immeuble, aucune solution, aucune aide. Martine, qui ne peut sortir de son fauteuil roulant se voit contrainte de passer l'été enfermée dans son appartement. Plusieurs concitoyens se sont mobilisés autour de la sexagénaire et ont contacté tous les protagonistes, tout le monde se renvoie la balle, le bailleur se décharge sur la société de maintenance et la société de maintenance sur le fabricant. La pièce, d'un d'ascenseur pourtant tout récent, ne serait pas disponible...

    Aujourd'hui on nous annonce que l'ascenseur devrait pouvoir être réparé début septembre, soit 3 mois d'emprisonnement pour Martine. Cette situation est inacceptable ! Puisque le Maire de Bobigny, les élus et les responsables de l'office HLM concerné, sont incapables de résoudre cette situation nous en appelons aux plus hautes autorités de l'état.  (Change.org)

     

    Quelques réactions

    • C'est inhumain ! Et si cette dame ne payait plus son loyer on l'expulserait sans attendre !!! (Virginie)
    • Dans un pays ou l'on dépense tant d'argent pour l'Euro de football, de telles situations sont inadmissibles !!! (Éveline)

     

    Rafistolage

    « Il y a 4 jours [1er août 2016], via Facebook, nous annoncions la victoire, avec un ascenseur "réparé".
    Nous savons aujourd'hui qu'il a été rafistolé pour nous faire taire car il est de nouveau en panne, la pièce défectueuse n'a pas été changée !
    Seconde peine de prison qui commence pour Martine, pour qui il est impossible de prendre l'escalier du fait de son handicap ! [...] » (Change.org)

     

    Un dimanche matin comme tous les autres

    Ces pannes d'ascenseurs vont à l’encontre du droit constitutionnel de se mouvoir dans l’espace public, droit qui est garanti par le bloc constitutionnel.

    Droit immobilier qui oblige les bailleurs à régi par la loi du 6 juillet 1989, qui doit garantir un logement en « bon état d’usage et de réparation ainsi que les équipements mentionnés au contrat de location en bon état de fonctionnement ». (Change.org)

     

    Quelques réactions

    • C'est une honte ce laisser-aller partout, alors M. MACRON vous vous réveillez quand ? Pouvez-vous imaginer 2 secondes le calvaire d'une personne en situation de handicap ? Personne mais vraiment personne n'est à l'abri... (Carole)
    • Il faut aussi créer un plan de lutte contre les incivilités (entre autre des blocages récurrents des portes judicieusement faits pour ralentir les opérations de police contre les dealeurs) qui provoquent des pannes a répétition et coutent très cher en charges aux locataires. (Jean-Maurice)
    • Le blocage des loyers aide à lutter contre les pannes d'ascenseur. Nous avons testé la méthode ! (Jean-Pierre)
    • [...] Il est temps que l'on respecte les gens et que les ascenseurs "fonctionnent" !! le droit à prendre l'ascenseur fait sans doute partie des "charges" que les locataires payent ALORS ??? (Annie)
    • Comme la panne des ascenseur réduit la qualité de vie, elle devrait diviser par 1.5 voire par 2 le prix de location des appartements. Cela ferait réagir les propriétaires ! (Xavier)

     

    Intervention au salon des maires de France

    Fouad BEN AHMED [archive] le 23 novembre 2018 (voir sur facebook)

    « Je suis intervenu au salon des maires de France pour rappeler les pouvoirs et obligations d'un maire sur les questions de pannes récurrentes d'ascenseurs :

    Code de la construction et de l'habitation :

    Article L129-1
    Modifié par LOI n°2010-238 du 9 mars 2010 - art. 1

    Lorsque, du fait de la carence du ou des propriétaires, des équipements communs d'un immeuble collectif à usage principal d'habitation présentent un fonctionnement défectueux ou un défaut d'entretien de nature à créer des risques sérieux pour la sécurité des occupants ou à compromettre gravement leurs conditions d'habitation, le maire peut, par arrêté, prescrire leur remise en état de fonctionnement ou leur remplacement, en fixant le délai imparti pour l'exécution de ces mesures

    À défaut de réalisation des travaux dans le délai imparti, le maire, par décision motivée, fait procéder d'office à leur exécution. »

     

    ____________________

    Sources

    [https://www.change.org/p/panne-d-ascenseur-prisonni%C3%A8re-de-son-appartement-depuis-2-mois] août 2016

    [https://www.change.org/p/10596686/u/23281770] 16 sept. 2018

     

     

     

    haut de page