• Octobre grincheux

    Article déjà publié le 22 octobre 2013 sous le nom de « Girouette »

     

    Mon fils avait pris la manie de dire à tout propos (qui ne lui plaisait guère) "Tais-toi !". Cela m'agaçait, mais, me rappelant ce poème appris à l'école, je répliquais "... je veux pas entendre ta loooooooooooooonnnnnnnnnnnnnnngue plainte !!!" Ça l'énervait ! Au bout de 4-5 fois, ma parade finit par porter ses fruits : il s'est tu. J'ai entendu d'autres plaintes, certes, mais ça, c'est une autre histoire...

     

     

    Girouette

     

    Tais-toi

    Ce soir, je ne veux pas entendre

    Ta longue plainte

    Tais-toi.

     

    J'ai là mes livres et je veux être heureux

    Tais-toi ; ne m'appelle pas à ma triste fenêtre

    Ce soir, je ne veux pas regarder les nuages

    En déroute dans le ciel désespéré d'octobre

    Tais-toi, petite flèche qui pleure sur mon toit.

     

    Elle s'est tue.

    Mais j'entends d'autres plaintes.

     

    Ah ! tu n'étais pas la seule à pleurer dans la nuit

    La tristesse sans fin de ta vie circulaire !

    Il en est d'autres, à qui l'on défend de vouloir ;

    D'autres sont secoués de caprices en caprices,

    D'attentes sans repos sautent à des tourmentes,

    Et tournent dans le vide d'un labeur sans espoir.

     

    André Spire

     

    écrivain et poète français

    né à Nancy (Meurthe-et-Moselle) le 28 juillet 1868 et mort à Paris le 29 juillet 1966


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :