• Coronavirus Le coronavirus est un signe

    Le coronavirus est un signe

    [https://www.youtube.com/watch?v=IYjf5wbOkeI] YouTube 03 mars 2020

    Site web : Éveil au chamanisme

    "L'hypothèse Gaïa, appelée également hypothèse biogéochimique2, est une hypothèse controversée, initialement avancée en 1970 par le climatologue anglais James Lovelock en collaboration avec la microbiologiste américaine Lynn Margulis, mais également évoquée par d'autres scientifiques avant eux, selon laquelle la Terre serait 'un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années en harmonie avec la vie'3.

    L'ensemble des êtres vivants sur Terre formerait ainsi un vaste superorganisme — appelé 'Gaïa', d'après le nom de la déesse de la mythologie grecque personnifiant la Terre — réalisant l'autorégulation de ses composants pour favoriser la vie. Un exemple cité par Lovelock à l'appui de son hypothèse est la composition de l'atmosphère, qui aurait été régulée au cours du temps de manière à permettre le développement et le maintien de la vie..."

    (internaute Christian, notes 2-3 malheureusement pas reproduites ici)

     

    Lire ces excellents articles de Animal Cross

    Une respiration pour la Nature

    [https://www.animal-cross.org/une-respiration-pour-la-nature/] [archive sans vidéo]

    Même si nous partageons de tout cœur les difficultés et la peine des familles endeuillées, il nous semble intéressant de regarder le Covid-19 avec un autre œil. Non pas celui de la guerre, mais celui de la présence d’un autre être vivant, certes bien compliqué à gérer, mais avec lequel il faut composer. L’arrivée du Covid-19 et surtout le confinement humain a apporté une suite de bonnes nouvelles pour la Nature. (26/03/2020)

    Ces animaux reprennent leurs droits pendant le confinement des humains face au coronavirus

    [https://youtu.be/5b5xxgkjSmU] YouTube 18/03/2020

    Covid-19 : et si le problème venait d'une chute de la biodiversité ?

    [https://www.animal-cross.org/11489-2/] [archive]

    La crise du Covid-19, qui éprouve fortement les humains que nous sommes, semble avoir évacué les problématiques environnementales. Oui bien sûr, nous voulons sauver notre peau. Certes. Mais la crise du Covid-19, tout comme d’autres épidémies (sida, Ebola, SRAS, etc.), est fortement liée à la problématique actuelle de la biodiversité et du climat. (26/03/2020)

    Le Covid-19 : une alerte qu'il va falloir entendre !

    [https://www.animal-cross.org/le-covid-19-une-alerte-quil-va-falloir-entendre/] [archive]

    Le Covid-19 a pour origine une perte de biodiversité et un excès de déforestation. Par ailleurs, lorsque les humains sont confinés, il est indéniable que les animaux sauvages s’en portent globalement mieux. Que doit-on comprendre ? La vie d’après confinement ressemblera-t-elle à la vie d’avant ? (27/03/2020)

     

    Le retour de la fatalité !

    Boulevard Voltaire (16/05/2020) [archive]

    "Belle réflexion... à méditer" (internaute Oskar)

    Tremblements de terre, raz-de-marée, ouragans : normales parce que naturelles. Elles possèdent à chaque fois un périmètre et l’on sait leur durée. Mais aujourd’hui, un danger mortel investit durablement toute la Terre...

     

    __________

    Voir

    Coronavirus Documentation

    Coronavirus Humeurs

    Une généticienne nous explique le Covid-19

     

     

     

    haut de page