• Commentaires Évolution !

    Les trois théories féministes les plus absurdes (Causeur)

    10 janvier 2018

    [archive sans la vidéo] [https://www.causeur.fr/theories-feministes-absurdes-golden-globes-149031#comment-3700661407]

     

    L'hypothèse de Darwin - certes extrêmement féconde - n'est pas scientifiquement démontrée.
    Il faudrait pour cela que l'on voit une drosophile se transformer en une autre espèce.
    Quant au mécanisme du transformisme, continuer à se contenter de "mutations aléatoires" est pour le moins réducteur.

    Françoise

    Cela ne change rien au "problème". C'en est même plutôt une diversion : qu'y pouvons-nous contre les "mutations", aléatoires ou non, au niveau individuel ? J'ai un dilemme à vous proposer : j'ai eu des jumeaux (des vrais !) il y a 30 ans. L'un va très bien mais le second a un retard mental sévère qui l'oblige à être placé en MAS (Maison d'Accueil Spécialisé). Alors, mutation aléatoire, "accident" ou "erreur" de la nature, ou quoi d'autre ? Par ailleurs, vous parlez de "transformer en une autre espèce" : il n'est pas question de changer d'espèce, mais d'évoluer. Ce qui m'amène à dire qu'il faut absolument abandonner ces nouveaux termes d'une novlangue décadente tels que "transformisme" : nous avons le mot évolution, qui évoque plus une avancée en douceur au cours des âges, alors que "transformisme" suppose une intervention artificielle, forcée et plus ou moins intentionnelle...

    On ne se comprend pas.
    Pour évoluer, il faut nécessairement que les espèces produisent des espèces plus... évoluées.
    Je parle de millions d'années, là.
    Quant au terme "transformisme", mais il vient de la nuit des temps.

    "Transformisme", "de la nuit des temps" ? ah bon ??? : "Le mot « transformisme » a été introduit dans la langue française en 1867 par Broca pour désigner la théorie de la transformation des espèces, et n’a pas changé de signification depuis cette date" [http://excerpts.numilog.com/books/9782711753482.pdf]

    Quant au mot "espèce", vous avez probablement raison, sachant cependant que ce mot suscite nombre de discussions et n'a pas de définition bien... spécifiée (cf. l'excellent article de Wikipédia [https://fr.wikipedia.org/wiki/Esp%C3%A8ce])

    ____________________

    Développement
     
    "L'espèce est un concept flou dont il existe une multitude de définitions dans la littérature scientifique [...] (Wikipédia)
    " Ensemble d'individus animaux ou végétaux, vivants ou fossiles, à la fois semblables par leurs formes adultes et embryonnaires et par leur génotype, vivant au contact les uns des autres, s'accouplant exclusivement les uns aux autres et demeurant indéfiniment féconds entre eux." (Larousse en ligne)

    ... ce qui n'empêche pas

    La définition la plus communément citée est celle du concept biologique de l'espèce énoncé par Ernst Mayr (1942) : « Les espèces sont des groupes de populations naturelles, effectivement ou potentiellement interfécondes, qui sont génétiquement isolées d’autres groupes similaires ». À cette définition, il a ensuite été ajouté que cette espèce doit pouvoir engendrer une progéniture viable et féconde. Ainsi, l'espèce est la plus grande unité de population au sein de laquelle le flux génétique est possible dans des conditions naturelles, les individus d'une même espèce étant génétiquement isolés d’autres ensembles équivalents du point de vue reproductif.

    Le concept biologique de l'espèce s'appuie donc entièrement sur l'isolement reproductif (ou isolement génétique), c'est-à-dire l'ensemble des facteurs biologiques (barrières) qui empêchent les membres de deux espèces distinctes d'engendrer une progéniture viable et féconde [...]

     

     

    Voir aussi Féminisme anti-français

     

     

     

    haut de page